Accueil / IT Business / « Juif ou pas juif » ?!

« Juif ou pas juif » ?!

L’application « Juif ou pas Juif », sortie en août dernier, était passée totalement inaperçue jusqu’à cette semaine. Disponible sur Ipad ou Iphone, et lancée par un certain Johann Levy, elle se propose de « lister des milliers de personnalités juives représentant plus de 50 pays, elles sont regroupées dans des catégories variées comme le cinéma, la musique, le business, les prix Nobels, les journalistes, les politiciens, les scientifiques, les sportifs etc… ».

Le créateur précise dans la fiche de présentation que « le but de cette App est uniquement de distraire. Rien de plus ! SVP n’y voyez en rien une démonstration quelconque de la supériorité ou (encore moins) de la supposée domination d’une race sur une autre. ». Pourtant, l’amalgame à une sorte de nouveau « fichier » est de facto présent dans les esprits. Cet état de fait en incombe peut-être aussi au mode de « listage des origines » qui regroupe les sous-catégories suivantes : « Personnalités juives (de par leur mère), à +moitié juive+ (de par leur père), ou converties »… D’autres ont par le passé déjà eu recours à ce type de disposition qui a entre autres conduit à nourrir les refrains antisémites tristement connus selon lesquels le juif est issu d’un milieu où il y a de l’argent, du pouvoir, etc. Cette application, véhicule volontairement ou involontairement, des préjugés antisémites en construisant une exploitation commerciale sur une base de données à caractère ethnique.

Ainsi, SOS racisme annonce le prochain dépôt d’une plainte contre l’éditeur de l’application et demande à Apple de la retirer sans délai, sous peine d’être poursuivi aussi. L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a suivi en demandant à Apple de retirer cette application et de mettre en place une nouvelle charte éthique.

Les suites encourues pour M Levy ? L’application pourrait être déclarée illégale, et Johan Levy pourrait encourir jusqu’à cinq ans de prison et 300.000 euros d’amende. Mais qu’encourt Apple pour avoir accepté de « valider » une telle application ?

M.G

A voir

e-com-1-380

Le mobile affole littéralement les Chinois

Selon les observateurs d’eMarketer, l’an prochain les internautes chinois dépenseront 1 462 milliards de dollars en ligne, en hausse de 29% sur cette année.