Accueil / Actualité / 11 SEPTEMBRE, l’horreur absolue au bout de tous les possibles…

11 SEPTEMBRE, l’horreur absolue au bout de tous les possibles…

Le nouveau World Trade Center de New York entre doucement dans l’habitude des regards, mais certains souvenirs ne disparaissent jamais. Du moins, le devraient-ils…

 DVSM, septembre 2018 – C’était il y a bien longtemps. Ceux qui sont nés ce jour sont déjà presque majeurs. Si l’on admet qu’un bambin n’a guère de souvenirs avant d’atteindre ses trois ans révolus, il y a désormais une cohorte de nos semblables qui n’ont appris ce qui se passait à New York ce 11 septembre 2001 qu’à travers des récits. En une vingtaine d’années, et à raison, en France, de 750.000 naissances annuelles (environ), on frôle les 15 millions d’individus, qui savent, sans avoir vécu. Comme ces bambins du baby-boom qui n’ont pas connu la guerre mais en ont entendu parler des années durant par leurs aînés.

L’attaque sur les tours jumelles n’était à l’évidence pas imaginable. Sinon, le magasin Planète Saturn de Dijon (centre commercial de la Toison d’Or) n’aurait pas, dans sa communication, utilisé des images de films catastrophe pour préparer son inauguration du… 12 septembre. Cet acte de terrorisme jetait un sérieux coup de gris sur un nouveau millénaire que tout annonçait radieux. De fait, depuis, le terrorisme non seulement n’a pas été éradiqué, mais est devenu une préoccupation quotidienne, qui n’est pas sans alimenter une angoisse permanente dans toute zone commerciale, lieu où l’affluence est une constante. Il suffit de prendre 5 des plus grands centres commerciaux du territoire pour atteindre une fréquentation dépassant 50 millions de personnes. Ne laissons pas le souvenir s’éteindre…

Source DVSM

A voir

Conjucture, sensations, ressentis, et l’entreprise, dans tout ça…

Que pensent nos concitoyens de notre époque, quelles sont leurs attentes, désormais...?