Accueil / Actualité / 2016, sale année pour les entrées en bourse

2016, sale année pour les entrées en bourse

Selon l’observateur des marchés Dealogic, il n’y a eu que 14 entrées en bourse (IPO) d’entreprises high tech en 2016.  A comparer aux 25 opérations conduites en 2015 et à la quarantaine constatée sur les cinq années précédentes. Les entrées en bourse ont été plus modestes en volume que les années précédentes. Par exemple, le spécialiste du cloud, Nutanix a réussi l’opération la plus importante de 2016 avec une levée de 274 millions de dollars. Nous nous souvenons d’années autrement plus fastes. Pour Dealogic, 2016 est la pire année du genre depuis 2009 et la crise des subprimes. Les analystes attribuent ce phénomène à un environnement économique compliqué, marqué par le Brexit ou les mouvements de yoyo des cours des matières premières, mais surtout à l’incertitude sur le sort de l’élection présidentielle américaine qui a incité nombre d’entreprises à suspendre des projets d’IPO.

C’est notamment le cas d’Uber et d’Airbnb qui ont différé leurs entrées en bourse, préférant encore lever des fonds chez des investisseurs privés. A priori 2017 sera plus favorable aux IPO. Déjà parce que les entreprises qui ont bravé l’an dernier les marchés financiers semblent enchantées. Certains ont ainsi vu le cours de leurs actions plus que doubler en quelques mois. Ensuite, plusieurs projets significatifs sont dans les tuyaux. Les entreprises concernées attendent de voir l’impact réel sur l’économie produit par l’entrée en fonction du président Trump.

wt-380

 

Enregistrer

A voir

cap-1-

Capgemini lance sa semaine de l’innovation

Du 25 au 29 septembre, dans 24 villes de 14 pays, la SSII organise sa huitième ‘’Capgemini Week of Innovation Networks’’.