Accueil / Actualité / 2017 sera l’année de tous les dangers

2017 sera l’année de tous les dangers

Bien entendu, on peut soupçonner de manière légitime les éditeurs de solutions de sécurité de prêcher pour leur paroisse en multipliant les alertes les plus alarmistes. N’empêche. L’actualité leur donne malheureusement raison, et il faut prendre leurs avertissements au sérieux. Comme chaque année, les russes de Kaspersky publient leurs prévisions pour l‘année à venir. La première provient de la disparition des IoC, un moyen très fiable d’indication des malwares. La découverte par les experts de Kaspersky (le laboratoire GReAT) de l’APT ProjectSauron provoque une quasi panique. Aujourd’hui, les malwares sont quasiment établis sur mesure selon le profil de chaque victime. Moralité les indicateurs IoC sont devenus inopérants, sauf à être améliorés avec d’autres instruments de mesure. Pour 2017, Kaspersky Lab prévoit l’apparition de malwares parfaitement éphémères, supprimés des PC à chaque redémarrage. Ces virus effectuent une sorte de reconnaissance générale de l’ordinateur. Ils collectent des identifiants, avant de conduire ‘’des attaques sournoises sans éveiller les soupçons.’’ Les cybercriminels se montrent chaque jour plus malins. Ils sont passés experts dans l’art de brouiller les pistes pour remonter jusqu’à eux.

Kaspersky redoute que les hackers diffusent massivement des malwares pour multiplier les attaques et brouiller les pistes. Mais finalement, l’éditeur craint essentiellement les menaces que la situation politique internationale fait peser sur les systèmes d’information. Le cybersabotage constitue une menace de premier ordre. L’éditeur prévient également des conséquences des actions conduites par des lanceurs d’alerte, vrais ou faux. Il redoute  ‘’la divulgation d’informations piratées à des fins agressives’’, avec toutes les conséquences possibles sur l’opinion publique. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul,  Kaspersky Lab s’attend à une multiplication des campagnes d’espionnage ciblés principalement sur les mobiles, à la banalisation des attaques financières , au piratage des systèmes de paiement et à la montée en puissance des ransomwares, ces instruments technologiques de racket. La liste complète des menaces (Kaspersky Lab Threat Predictions for 2017 ) est disponible sur Securelist.com.

 

mal-1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

The Capitol dome is seen at rear as Chinese and U.S. flags are displayed in Washington, Tuesday, Jan. 18, 2011, ahead of the arrival of China's President Hu Jintao for a state visit hosted by President Barack Obama. (AP Photo/Charles Dharapak)

Trump s’en prend au protectionnisme chinois

Toutes les initiatives du président américain ne sont pas à blâmer.