Accueil / Actualité / 2020 : une année perturbée, mais finalement plutôt bénéfique au secteur électronique…!

2020 : une année perturbée, mais finalement plutôt bénéfique au secteur électronique…!

Inattendu…! Les professionnels du terrain diffusant des biens électroniques et numériques vont-ils devoir remercier le virus pour son aide précieuse…? Il a en effet permis des scores ronflants supplantant pour un moment une ambiance que l’on redoutait plus morose…

– L’ANALYSE DE DVSM, 24 mars 2021. En une année, les consommateurs français ont laissé près de 42 milliards d’euros dans les caisses des différents circuits de distribution, pour des biens répartis entre l’équipement de la maison et les « TIC » (ou Équipements en technologie de l’information et de la communication). Un total auquel il faudra ajouter les dépenses pour le bricolage et le jardin (données 2020 pas encore dévoilées dans les bilans des représentations professionnelles à l’heure où se prépare ce dossier) et qui permet d’estimer à environ 2.000 euros pour chaque ménage. Avec près de 3 mois de confinement effectif (86 jours, entre premier et second épisode) auquel il faut ajouter un mois de contraintes partielles non négligeables, les enseignes ont eu à composer avec des conditions totalement inhabituelles et sans visibilité. Pourtant, en fin d’exercice, tout ne paraît pas aussi catastrophique, ceci étant exprimé avec toute la nuance qu’il convient.

Dans ce climat sans comparaison possible avec aucune autre période, et grâce aux mesures de confinement, justement, les lignes de produits destinées à une vie intérieure ont été privilégiées. Le téléviseur a été à la fête, ce qui est logique, tirant l’EGP vers le haut. Coincé à la maison, on regarde la télé. Ou l’on joue « vidéo », ce qui a aussi servi le secteur des consoles (et du jeu dans son ensemble qui, tous équipements et logiciels confondus, pèse à lui seul 5,3 milliards, soit plus que l’EGP…! Plus dans le domaine de l’IT et des télécoms, il n’y a pas eu que la distraction pour animer les ventes. Le télétravail imposé à de très nombreuses personnes a logiquement imposé des remises à niveau. Il reste que les miracles, même viraux, ont une portée limitée. Il n’ont pas réussi à redresse les recettes des produits de télécommunication , en clair, les smartphones, ni cette dégringolade qui ne cesse de se prolonger pour la photo. Pour le secteur des meubles, seul le créneau des produits destinés au jardin ont progressé, mais ne représentant que 4% du CA global du secteur, ce bon point n’a pas suffi pour provoquer une remontée de l’ensemble de cette activité.

Des bons scores, mais…! Tout se doit d’être relativisé et observé non sans prudence. En 2020, le segment du téléviseur aurait dû profiter de retransmissions sportives (dont du football), faits en général porteurs, mais annulés. En revanche, nous avons attiré l’attention sur certaines audiences exceptionnelles liées à l’actualité, avec une montée en puissance des chaînes d’information en continu. Entre spectacle et préoccupations liées au virus, l’écran du salon (qui, souligne GfK, représente à lui seul pratiquement la moitié du CA de l’EGP) a inversé une tendance qui en plaçait les CA sorties de caisse à -8% en 2019. Par ailleurs, des lignes de ce même univers électronique sont en repli, comme l’électronique embarquée  (-31%) ou la haute fidélité, à -3%, deux secteurs qui subissent les conséquences d’un inadaptation de l’offre face aux nouvelles définitions des attentes de la clientèle (ou non attentes… Il faut réapprendre à aller « chercher » les clients).

Source DVSM

A voir

INSTANT SYSTEM, PIONNIER ET LEADER DES SERVICES DE MOBILITY-AS-A-SERVICE (MaaS) LEVE 8 M€ AUPRES DE PARIS FONDS VERT ET OTV

Instant System, expert dans la mise en place de solutions de transport intelligentes et de plateformes MaaS en marque blanche...