Accueil / Actualité / Panasonic lance un nouveau Lumix, mi-cher, mi pas cher…!

Panasonic lance un nouveau Lumix, mi-cher, mi pas cher…!

La dynastie des hybrides du fabricant japonais ajoute une nouvelle page à sa déjà longue histoire.

DVSM, 8 avril 2019. Attention, les amateurs photo comptent sur leurs doigts, et comptent aussi avec le temps qui passe. Certes, pour l’heure, aux moins de 1.000 euros (boîtier nu) ou moins de 1.200 avec un 12-60mm, ou encore moins de 1.400 euros avec un 14-100mm (vous aussi, vous en avez assez de prendre les clients pour des gamins avec des valeurs se terminant en « neuf-neuf…?), bref, au tarif de cet hybride bien configuré (qui n’est déjà plus le budget accessible à n’importe quelle tirelire), vous n’aurez rien à vendre en plein format. Pour le moment. Mais l’offensive sur ce dernier observée sous pratiquement tous les logos (y compris celui de Panasonic) annonce inéluctablement des lendemains qui seront des autres jours. En attendant le plein format au tarif « familles nombreuses », et pour clicher-filmer tout de suite et en grande qualité, il reste que ce G90 est tout de même une belle machine, bien pensée, et notamment bien ficelée sur le plan vidéo.

Ce qui devient de plus en plus important, compte tenu de la tendance porteuse pour les images animées. Une pratique dans laquelle le smartphone peut agir, mais sans toutefois se montrer à la hauteur d’un outil réellement dédié aux images. Des amateurs fiers de réaliser leurs « tutos » (comment ne pas rater une mayonnaise, comment remplacer le filtre à huile de ma Fiatouno »…) jusqu’aux ex-vacanciers qui vont montrer à leurs famille et proches ébahis les charmes du mobil-home loué pour deux semaines d’un agréable mois doux, en passant par les pros ou semi tournant des séquences Youtubisées, il y a une sorte de renaissance d’un cinéma d’autant plus intéressant qu’il a pour fil conducteur la diffusion en 4K et grand écran, donc belles images avant tout.

Capteur de plus de 20mP, écran OLED orientable tous sens, processeur et traitement d’image au top, double stabilisation, autofocus à détection de contraste, fonctionnalités étendues incluant la connectivité, ce G90 ajoute une performance qui sera bien appréciée, des utilisateurs bien sûr, mais aussi des forces de vente en tant qu’argument, une autonomie assez exceptionnelle. Un mode d’utilisation permet en effet de garantir jusqu’aux alentours de 900 clichés…! Chiffre multiplié par deux avec le grip batterie en option (349 euros). C’est la carte mémoire qui va être étonnée…! Orienté « baroudeurs », l’appareil est, avec son boîtier en alliage de magnésium, et l’étanchéité de ses joints, boutons et molettes, stoïque face aux éclaboussures et poussières qui resteront sans conséquence. Pour le reste, et en particulier le look, le classique l’emporte. Les stylistes dans l’industrie de la photo ne doivent pas être surchargés, loin du burn-out. Tantôt ils se contentent de faire du classique noir, sans grande audace, tantôt ils vont jusqu’à reprendre des lignes et des textures en vogue à l’heure de la R8 Gordini. Quand on mesure le rôle que le design joue dans la mode* et l’attractivité des produits, on se demande…

* Le plus efficace des générateurs de tout marché de renouvellement, lequel agace peut-être quelques rabat-joie, mais donne du travail à l’industrie et à ses troupes…

Source DVSM

 

A voir

Parkings, quand les centres commerciaux virent au casse-tête au sens « large »…

La mise à niveau des installations destinées à recevoir les clients traîne....