Accueil / Actualité / Supports physiques, entre Jacques et Johnny, une preuve très inattendue…

Supports physiques, entre Jacques et Johnny, une preuve très inattendue…

Les vinyles, les CD et les livres se vendent encore plutôt bien. Mais seulement si affinité forte avec le public…

DVSM, 29 octobre 2019. Plantons le décor. Un vaste magasin Leclerc Produits Culturels, et côté caisses, une certaine affluence. Et même une affluence certaine. Au cœur du magasin, une responsable s’affaire, et nous répond. « Oui, les disques se vendent encore fort bien. Les gens aiment posséder, conserver. C’est comme pour les livres« . Les succès…? D’un « geste du regard », notre interlocutrice indique le rayon des supports dédiés à Johnny Hallyday, et l’illustration saute aux yeux. En clair, il n’y a plus de vastes rayons de disques comme on n’en a connus il y a des années. Mais là où il y en a, ils tournent, tournent, tournent. Même dans les rayons devenus modestes des nombreux hypers.

Et nous voici, en cette fin octobre, face à l’une de ces rencontres fortuites qu’organise parfois l’actualité. D’un côté, le record de ventes enregistré en seulement 3 jours, qui frôle de près les 100.000 exemplaires du dernier disque de Johnny, partis via cette sortie caisse sans laquelle le commerce n’est plus grand chose. Mais un peu plus loin, presque dans l’ombre, on range, on fait de la place. Les bouquins sortis à l’occasion du décès de Jacques Chirac, ex-président présumé populaire retournent au paradis des invendus. Le flop…! Vérifié, les supports se vendent… « si affinité forte avec le public ». A chacun de conclure. Et pourtant, un indice aurait pu mettre sur la voie les tenants de l’info suralimentée des chaînes TV. Il suffisait de comparer la foule sur les Champs Elysées et jusqu’à l’église de la Madeleine le jour des funérailles du rockeur de chez nous et d’autres attroupements, non pas lors des funérailles d’un ex-président -cela serait indécent- mais éventuellement petites groupes de jaune vêtus, dont on peut se demander si le bruit médiatique qu’ils ont occasionné n’était pas surdimensionné. Derrière cette évocation, s’en dissimule au moins une autre. Les habitués de la lecture entre les lignes ont compris. Mais avant tout, dans nos rayons, ne cessons surtout pas de supporter les supports…

Source DVSM

 

 

A voir

Maitriser l’échange des données tout au long du parcours de soin des patients : un incontournable

Plus que jamais, les structures de santé et les hôpitaux manipulent de nombreuses données sur leurs patients....