Accueil / Actualité / Fin du projet EUROPACITY, ne serait-ce rien d’autre qu’une victoire des écologistes…?

Fin du projet EUROPACITY, ne serait-ce rien d’autre qu’une victoire des écologistes…?

Entre activité économique et vivacité écologiste, les atomes ne sont décidément pas réellement crochus. Dans des décisions récentes, le poids des enjeux purement politiques aurait-il eu une position dominante…?

 DVSM, 12 novembre 2019. Europacity, Notre-Dame des Landes… La liste des projets rejetés ou en attente de choix « décisifs » est longue. En général, deux tendances s’affrontent à leur sujet, l’une qui vise à développer des activités économiques nouvelles, avec de l’emploi, des recettes (et donc recettes fiscales et sociales induites), et l’autre, portée par les anti-appétits de ceux qui préfèrent renoncer à tout ou presque, acquis économiques et sociaux inclus, pour ne pas perturber une nature dont il semble que l’homme ne puisse plus se servir pour ses usages. Les arguments de ces adversaires sont souvent stéréotypés. Territoires agricoles à préserver, espèces uniques de la faune ou de la flore à ne pas faire disparaître… Et en coulisses, il sourd une évidente crainte de voir des élus mis en difficulté par les quelques points glanés par des écolo-politiques.

Certes, Ceetrus (ex-Immochan) flirtait dans la région nord-est parisienne avec un sur-équipement commercial qui déjà pose quelques soucis de-ci de-là. Mais le projet était aussi et surtout très majoritairement structuré autour d’un volet loisirs qui, à faible distance de l’aéroport de Roissy-CDG, aurait pu donner une réplique bien de chez nous à Disneyland Paris. Mais remuer tous les arguments pour ou contre est-il d’une quelconque utilité…? Car la fin du projet d’Europacity a été décidée au plus haut niveau de l’Etat. A deux ans et quelques mois des présidentielles, et alors que les écologistes marquent des points dans les sondages, comment pourrait-on leur laisser ce grain à moudre…? Il y a des perspectives qu’un grain de sable peut faire chavirer. Certains brins d’herbe se révèlent tout aussi destructeurs.

Source DVSM

A voir

Lutte contre le virus, une criante absence de toute initiative à l’échelon de l’Europe.

Il a souvent été soutenu que l'union européenne ne prendrait toute son ampleur qu'à travers une crise majeure...