Accueil / Actualité / Printemps maudit…! Et pourtant, que de brûlantes révélations…!

Printemps maudit…! Et pourtant, que de brûlantes révélations…!

Fallait-il un confinement généralisé pour que tant de choses simples surgissent au regard de certains de nos semblables, comme, en résumé, le fait que tout fonctionne avec tout, et inversement ?

DVSM– 21 mars 2020. Et voilà que, ce matin et sur une belle portion de l’Hexagone, le ciel fait preuve d’un impertinent toupet. Alors que l’hiver prenait fin, hier encore, sur une note douce et ensoleillée, le printemps refuse de prendre le relais, préférant refroidir l’atmosphère d’une bise nordique coiffée d’un lugubre chapeau gris. Serait-ce un geste de mauvaise humeur, ou au contraire, un réflexe aussi salvateur que désagréable…? En jouant son petit air frisquet, le printemps bougon ne serait-il pas celui qui va mieux faire accepter l’incitation pressante à ne pas sortir…? Une sorte de Phébus et Borée à l’envers. Mais à un service rendu succède souvent une rançon. Celle imposée aux confinés du jour sera de rester avachis sur canapés, consommant peut-être à l’excès le soûlant élixir des chaînes TV d’info. Ces dernières, soucieuses de ne pas manquer de matière, font se succéder des intervenants spécialistes de tout et de rien à la fois.

Au fil des heures et des flashs, s’enchaînent exposés et avis, dans lesquels surgissent des découvertes assez nombreuses pour remplir plus d’un palais. Par exemple, voici un expert qui démontre que pour que des produits alimentaires, donc de grande nécessité, soient présents dans les magasins, il faut des camions avec chauffeurs pour les transporter, du carton pour les emballer, des toilettes sur les autoroutes pour que les conducteurs de ces camions puissent faire pipi et se laver les mains… Et si du carton est nécessaire, des cartonniers doivent impérativement être à leurs postes. « En fermant toutes les écoles, lycées, collèges, c’est toute la filière du ramassage qui se retrouve au chômage » déplore à son tour un intervenant qui connaît son sujet. Une machine d’ampleur, notamment en province et zone rurale, achemine chaque jour des millions de bambins et ados, par le truchement de services sous-traités bien souvent par des sociétés de transport privées qui se retrouvent de ce fait sans activité et donc sans recette.

Il serait possible de multiplier à l’infini les exemples de réalités simples qui soudain, sautent aux yeux de tant d’individus. Ces prises de conscience révèlent un degré vertigineux de méconnaissance à propos du monde tel qu’il s’active, ses rouages, ses complémentarités. Est-ce d’ailleurs une véritable révélation.? Quoi qu’il en soit, le grand Yaka en est tout retourné…!

Source DVSM

 

A voir

Crises majeures, faudrait-il inventer un statut d’hibernation pour les entreprises…?

Comme dans un jeu vidéo, ne pourrait-on imaginer une manière juridiquement encadrée d'appuyer sur "pause" quand tout ou presque doit s'arrêter...?