Accueil / Actualité / 5G et virus, le nouveau standard des télécoms victime de la vague « défèque-news ».

5G et virus, le nouveau standard des télécoms victime de la vague « défèque-news ».

Certains énergumènes font courir le bruit selon lequel la 5G serait l’instrument de la propagation du coronavirus. L’imbécilité est comme l’univers, dépourvue de toute limite.

DVSM, 13 avril 2020. Tant pis si cette question peut paraître exagérée et antidémocratique à certains, peut-on laisser voter des individus capables de propager de telles fausses nouvelles ? Dans quelques régions de notre planète, la rumeur gonfle doucement, mais sûrement. Les émetteurs de 5G seraient à la source de la diffusion –bien sûr volontaire- du Covid-19. Ce qui est malheureusement faux. Malheureusement, car si cette idée stupide était la réalité, le problème serait vite résolu. Un bouton « OFF » enfoncé, et hop ! Plus de virus, plus de personnes contaminées, plus de malades, plus de décès, plus besoin de masques, de tests, de gants, de gel hydroalcoolique. Le déconfinement serait décrété et même imposé d’urgence partout et immédiatement. Gare à celui qui resterait chez lui…!

La réalité est hélas fort différente. La terrible propagation de la contagion à laquelle nous assistons au niveau mondial ne fait qu’attester l’innocence de cette 5G, dont bien peu de contrées sont d’ailleurs équipées. Qui plus est, l’un des pays les plus avancés sur la 5G, la Corée du sud, est aussi l’un de ceux qui a le mieux résisté à l’épidémie. S’ils prennent conscience de l’énormité de leurs affirmations, les tenants de ce discours débile vont faire le masque.

La rumeur est une constante dans la société, depuis le plus lointain passé jusqu’à nos jours. Grâce aux moyens de télécommunications les plus récents, elle n’a que plus de facilité à s’installer dans certains esprits. Son contraire quasi parfait, la fausse nouvelle à l’envers, vit d’une aussi sereine santé. Elle va de l’occultation de vérités criantes (tout le monde se souvient du nuage de Tchernobyl) aux affirmations étranges, comme celle entendue quelque part, il n’y a pas si longtemps, selon laquelle les masques, dont on ne disposait pas, étaient parfaitement inutiles. Voilà peut-être la raison profonde de l’allusion osée plus haut sur ceux qui peuvent voter et les autres.

A voir

AUTONOMY, le salon international des solutions de mobilité durable se tiendra les 4 & 5 novembre prochains, en format 100% digital

Le plus grand salon international des solutions de mobilité durable pour les professionnels...