Accueil / Actualité / Aibo, le gentil « joujou toutou » robot, est enfin revenu…

Aibo, le gentil « joujou toutou » robot, est enfin revenu…

Il y a une vingtaine d’années, la firme japonaise ouvrait un nouveau segment des loisirs électroniques avec un joujou qui semblait plein d’avenir. Déception…

DVSM, septembre 2018 – Pas le moindre doute, beaucoup d’eau est passée sous le pont de l’électronique depuis la fin des années 90 (du siècle dernier, restons calmes…). Si le numérique commençait à apparaître, c’était sous une forme que l’on peut aujourd’hui qualifier de rudimentaire. Et pourtant, la promesse était immense, presque démesurée. Mais il manquait beaucoup de choses, aujourd’hui devenues réalités, pour réaliser un robot digne de ce nom, comprenez, capable d’aller bien plus loin qu’un jouet automate.

Après quelques années de développements, les robots chez Sony ont finalement été rangés dans un tiroir. Moins à cause de leurs possibilités encore trop restreintes qu’en raison d’une situation économique devenue délicate dans une firme où, seule, la PlayStation permettait de ne pas courir à la catastrophe.

Mais revoilà Aibo. Déjà en vente au Japon, il vient de faire son entrée dans les magasins des USA. A un prix relativement élevé (pas loin de 3.000 dollars), mais avec des prestations qui laissent loin dans l’antiquité technologique ce que pouvait faire son grand-père. Bien que dévoilé initialement il y a presque un an, et sorti de la niche pour se laisser caresser lors du dernier CES (Las Vegas, janvier 18), il vient, ce joyeux toutou, d’être l’une des vedettes de l’IFA 2018. Et il provoque visiblement les mêmes réactions qu’il y a deux décennies. Même des journalistes pros, rompus à toutes les apparitions et sachant rester froids devant ce qui est le plus « surlecutant » (pardon…) du moment, se laissent prendre au jeu, considérant instinctivement comme un être authentique ce qui n’est pourtant qu’un appareil. Nous n’attendons plus que lui…

Source DVSM

A voir

Pourquoi le marché risque encore de se contracter…

Téléviseurs et télévision sont en pleine mutation...