Accueil / Actualité / Airbnb poursuit San Francisco en justice

Airbnb poursuit San Francisco en justice

Airbnb refuse de se soumettre à la dernière réglementation de la ville de San Francisco à son encontre et a demandé à un juge de trancher le litige. San Francisco exige qu’Airbnb vérifie que les loueurs soient bien enregistrés auprès de la commune avant d’afficher leurs offres online. La plateforme risque jusqu’à mille dollars d’amende par jour en cas de refus. Airbnb a d’ailleurs introduit une procédure d’urgence pour bloquer cette réglementation qui doit entrer en vigueur le 1er aout. San Francisco entend réguler les activités de location saisonnière au moins pour réguler le marché immobilier. La location saisonnière soustrait du marché plusieurs milliers de logements, ce qui contribue à une hausse de prix considérable.

Aujourd’hui, la ville est considérée comme la plus chère du monde. Un simple appartement de deux pièces est loué quatre mille dollars par mois. De son côté, la plateforme affirme que : ‘’cette réglementation municipale met en danger des milliers de résidents de San Francisco dont les revenus dépendent de la location saisonnière.  Elle viole également les lois fédérales. Ces poursuites judiciaires constituent une première dans l’histoire d’Airbnb mais nous sommes déterminés à protéger notre communauté de loueurs et de locataires.’’ En effet selon la loi, les sites Internet ne sont pas responsables du respect de la législation par leurs utilisateurs. Airbnb n’a donc pas à contrôler l’effectivité des inscriptions des loueurs sur les registres municipaux. Sauf que soutient l’avocat de la ville, en prenant une commission sur les locations, Airbnb ne peut plus être considéré comme une simple plateforme de mise en ligne comme YouTube.

SF450

Enregistrer

Enregistrer

A voir

kack-3-

La deuxième édition du « Hackathon Citylab Alliance » est lancée

Après le succès de sa première édition en 2016, le « Hackathon Citylab » réunit à nouveau, les 16, 17 novembre et 8 décembre prochains