Accueil / Actualité / Airbnb s’adapte aux contraintes légales françaises

Airbnb s’adapte aux contraintes légales françaises

A partir du 1er octobre, Airbnb collectera la taxe de séjour pour le compte des hôtes directement auprès des voyageurs, et la reversera aux organismes fiscaux. Cette collecte de la taxe de séjour en votre nom n’affecte pas le montant des paiements reçus par les loueurs. Ainsi à Paris, les locataires acquitteront 0,83 euros par nuit et par voyageur. Il s’agit du tarif correspondant à la catégorie “meublés touristiques non classés” qui inclut les taxes municipales et départementales qui s’ajouteront automatiquement au montant de la réservation effectuée par vos voyageurs séjournant à Paris. 6-6-6On peut se demander s’il s’agit ou non d’une bonne nouvelle pour Airbnb. En collectant les taxes de séjour, le site livre ainsi à l’administration fiscale la liste des propriétaires et les revenus qu’ils engrangent. Il y a fort à parier que nombre d’entre eux peu soucieux de déclarer des revenus complémentaires, placeront désormais leurs annonces sur des sites moins scrupuleux.

A voir

ECARN-1-

la révolution des écrans…

Les écrans OLED en passe de prendre des parts significatives du marché.