Accueil / Actualité / Alsid suscite l’engouement des investisseurs

Alsid suscite l’engouement des investisseurs

Un an seulement après sa création, Alsid, éditeur de solutions de sécurité vient de lever 1,5 million d’euros.

L’opération a été menée par 360 Capital Partners, accompagné par Axeleo Capital et un ensemble d’entrepreneurs issus du monde de la cybersécurité. Ce financement aura pour objectif de soutenir la croissance de l’éditeur en Europe et de renforcer son équipe de R&D. Alsid propose une solution de sécurisation des infrastructures Active Directory de Microsoft. Ce composant est le garant de la sécurité de 95% des grandes entreprises en France et dans le monde, assurant par exemple l’accès à la boîte mail du PDG ou aux résultats financiers trimestriels confidentiels.

Depuis dix ans, les attaques informatiques de grande ampleur n’ont eu de cesse d’exploiter des vulnérabilités dans ces systèmes. La solution d’Alsid permet de détecter en temps réel l’apparition de vulnérabilités afin de réagir avant qu’un attaquant ne puisse en tirer profit. Pensée et conçue dans son usage pour s’adresser aux décideurs en sécurité (RSSI), la solution permet de disposer d’un tableau de de bord pour anticiper ou réagir en cas d’attaque. Le produit peut être déployé en une heure sur un périmètre international en étant totalement transparent pour les utilisateurs finaux. Le département R&D d’Alsid modélise et intègre en continu de nouveaux scénarios d’attaques afin de conserver une longueur d’avance sur les hackers.

Alsid protège à ce jour 600.000 utilisateurs au quotidien et a convaincu près de la moitié des entreprises du CAC40, 8huit mois seulement après le début de sa commercialisation. La Société Générale et le cabinet de conseil Wavestone ont élu Alsid comme la solution de sécurité la plus innovante du secteur bancaire lors du dernier concours des Banking Cybersecurity Innovation Awards. Les fonds serviront essentiellement à renforcer l’équipe.

alsi-2-

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.