Accueil / Actualité / Amazon, Amazon, est-ce que j’ai une gueule d’Amazon…?

Amazon, Amazon, est-ce que j’ai une gueule d’Amazon…?

A ne pas négliger, le plus célèbre des commerçant du Web n’est -il pas aussi un épouvantail de circonstances, une bonne excuse…?

DVSM, mai 2018 – Pour contrer les offensives d’Amazon…! C’est le lieu commun à la mode. A croire que le commerce ne rencontre plus qu’un seul obstacle, l’enfant terrible -et conquérant- du commerce en ligne. Il est vrai que cette firme venue de l’autre rive de l’océan s’infiltre partout, se mêle de tout. Membre actif de la génération des GAFA, monstrueux concurrents qui amassent des sommes considérables et ne veulent même pas payer trop d’impôts, Amazon est un peu le symbole à la fois négatif et positif de ce mode de distribution qui, ce que le public ne perçoit pas forcément d’une manière très consciente, véhicule aussi le concept de la place de marché (market place), plus perturbant et déstructurant que l’enseigne de Jeff Bezos elle-même. La restructuration d’une enseigne de grande distribution est-elle engagée…? C’est pour s’armer contre Amazon… Imagine-t-on un nouveau concept pour des grands magasins de centre-ville…? C’est pour lutter contre Amazon… Etc.

Et pourtant, la distribution ne manque pas de défis qui n’ont rien à voir avec la menace de quelque géant du net. Globalement, ses urgences sont essentielles et plus immédiates. La peur d’un envahisseur venu d’ailleurs est gouleyante mais pas pour autant réaliste. Jadis Wall Mart, plus récemment Costco ou aujourd’hui Amazon, entre autres, auront alimenté nombre de ces grandes peurs pour finalement pas grand-chose. Ou bien leurs approches n’ont pas réussi à s’imposer, ou bien leurs développements s’inscrivent sur un si long terme qu’ils se fondent dans le temps qui passe.

Les urgences et priorités du présent s’étendent en revanche du détail à la stratégie. Des attentes parfois interminables aux caisses, des produits non disponibles (des APN les plus récents aux tomates de bon goût) qui précipitent les clients vers la toile, à la volonté sans doute Don Quichottesque d’être présents partout (en oubliant parfois ce que cela coûte), ou l’oubli d’une vaste clientèle sur laquelle l’efficacité du « moins cher » reste à démontrer (par la profitabilité et non par les volumes), ou encore l’abandon ce certains rôles ludiques et didactiques, bref, la liste est longue des sujets à appréhender promptement et avec pragmatisme. Ne pas y consacrer assez d’énergie est plus dangereux qu’obéir à de nébuleuses frayeurs.

La meilleure façon de s’armer pour le futur consiste à ne pas sacrifier le présent. Pas vrai…?

 

A voir

TV Panasonic OLED 4K TX FZ950

Difficile de ne pas craquer pour ce téléviseur ....