Accueil / Actualité / Amazon et Google remisent leurs drones au hangar

Amazon et Google remisent leurs drones au hangar

La législation américaine vient de brider sérieusement les ambitions logistiques d’Amazon et de Google tellement désireux de réduire les délais de livraison en exploitant des flottilles aériennes de drones.  La Federal Aviation Administration (FAA) vient de publier le cadre légal régissant l’exploitation des drones. Cette réglementation entrera en vigueur fin aout. Il faut souligner que la multiplicité des vols pilotés engendre des problèmes très sérieux. Au-delà du survol de certains bâtiments sensibles comme des centrales nucléaires ou des résidences présidentielles, il s’en est fallu de peu pour que des drones ne percutent des avions de ligne aux Etats-Unis et ailleurs.

Les contraintes posées par la FAA constituent des entraves quasi rédhibitoires pour les grands distributeurs que sont Amazon, Wal-Mart, Google et cie. Bref, la livraison de point à point en moins de deux heures n’est pas encore pour demain. Premier point, la réglementation prohibe les vols … autonomes. Les pilotes devront pouvoir suivre du regard leurs engins en permanence. En conséquence, un drone ne pourra pas voler au-delà d’une altitude de 120 mètres, à une vitesse inférieure de 160 km/h. Les pilotes devront être âgés de plus de 16 ans, et obtenir un permis spécial. Les vols de nuit sont interdits. Le poids total des drones en vol ne pourra pas excéder 25 kilogrammes.  Cerise sur le gâteau, la FAA interdit formellement le survol zones habitées …. Donc pas moyen de livrer les colis par la voie des airs.  La sécurité a donc prévalu sur les intérêts commerciaux.

fr

A voir

toshi

La belle Toshiba fait tourner la tête de ses prétendants

Qui sera l’heureux élu ?