Accueil / Actualité / Amazon n’est plus seul à claironner

Amazon n’est plus seul à claironner

Bien sur Alexa domine encore le marché des enceintes intelligentes de la tête et des épaules avec la moitié des ventes, mais Amazon n’est plus seul au monde. D’autres acteurs attendus ou non, émergent progressivement dans le paysage de ce nouveau secteur stratégique. Selon les observateurs de Strategy Analytics Google, Apple et Ali Baba font mieux que pointer le bout du nez.

Malgré des capacités et des fonctionnalités restreintes, Apple a écoulé 600 000 exemplaires de son HomePod. Ali Baba pour l’instant cantonné à son prodigieux marché intérieur opère une certaine percée. La Pomme et Ali Baba s’adjugent 13,6% ensemble des ventes pour le premier trimestre de l’année. Amazon ne tient ‘’plus’’ que 43,6% des ventes contre 81,8% en 2017. Il faut relativiser : Alexa a séduit 4 millions de clients, deux fois plus que l’an dernier. Google Home apparait comme le vrai gagnant avec ses 26,5% de parts de marché contre 12,4% en 2017.

A son habitude, Google a visiblement réussi à fédérer autour de sa plateforme un écosystème considérable. Et comme aucune situation n’est jamais fixe, le paysage devrait rapidement évoluer. Des rumeurs persistantes annoncent un nouvel HomePod moins onéreux que l’actuel, histoire de faire grimper les ventes, même si pour l’instant l’enceinte d’Apple reste cantonnée à la musique en ligne. L’arrivée attendue de Samsung devrait sans doute rebattre les cartes. Le Coréen est à la pointe des interfaces vocales. Comme pour le marché des smartphones, il faudrait calculer les parts de marché avec et sans la Chine.

La percée purement locale d’Ali Baba et de son challenger Xiaomi suffisent à bouleverser les classements. Ni Amazon Alexa, ni Google Home ne sont commercialisés en Chine. Cet état de fait explique pourquoi les deux américains ‘’ne tiennent plus que’’ 70% du marché ensemble contre 84% au premier trimestre de 2017.

 

A voir

N’existerait-il pas une certaine France de la flemme…?

D'éminents responsables politiques osent dire des choses qui fâchent...