Accueil / Actualité / Amazon, un vrai divorce au sommet, il ne manquait plus que ça !

Amazon, un vrai divorce au sommet, il ne manquait plus que ça !

Jeff Bezos et son épouse, c’est fichu…! Ils se séparent.

Ce divorce, dont les conséquences semblent dépasser le simple cadre familial des deux futurs « ex », va-t-il propager ses effets là où on ne les aurait pas attendus…?

 DVSM, janvier 2019. Les histoires d’a… les histoires d’a… les histoires d’amour finissent mal, en général…! Ce tube des Rita Mitsouko vient percuter l’actualité de l’économie numérique. Jeff Bezos, le patron d’Amazon, et son épouse vont se séparer. Comme l’aurait dit un commentateur sportif connu hélas disparu, « Cela ne nous regarde pas« . « Ben, si quand même un peu » rétorque le monde de l’économie numérique et, comme en écho, celui qui vit des valeurs boursières. Car la dame qui partageait la vie du numéro un mondial du e-commerce possède, dit-on, un « sacré paquet » d’actions de l’entreprise. Comme pour le pavillon, l’auto, le téléviseur, le chien, bref, les avoirs d’un couple qui se morcelle, il y a toujours à craindre des tiraillements, comme pour la garde des enfants.

Plutôt habituelle dans les informations liées à la vie des peoples, cette rubrique « divorce » prend dans ce cas précis un caractère insolite. Bien sûr, on imagine que les deux ex-tourtereaux avaient confié à des juristes de très haute compétence le soin de cadrer les actifs de l’un et de l’autre dans un bouquet de dispositions propre à garantir les intérêts réciproques. Cela même en cas de rupture. En revanche, c’est sur ce que la dame pourrait faire de ses actions que le flou s’invite. Et si elle en cédait tout où partie à des acheteurs potentiels, nombreux et pleins d’appétit, dont certains ne vont pas manquer de se presser à un portillon qui, même solidement fermé, peut toujours, à l’aide d’arguments, laisser passer quelque courant d’air…?

 Et comme l’ont montré des événements récents, les aventures ou mésaventures pouvant accompagner la valse des valeurs dans l’économie numérique ont des conséquences sur le reste de l’économie, au sens le plus large et planétaire qui soit. De Wall Street à la City, en passant par Pékin, c’est désormais le suspense le plus insoutenable depuis des décennies. Quelqu’un aurait-il vu rôder une bande de 40 voleurs…?

Source DVSM

 

A voir

Huawei : rude la paix, passage obligé pour une sereine conquête…

Étonnant…! On s'étonne à qui mieux mieux, de gazettes en éditos, à propos d'un plongeon probable du géant chinois....