Accueil / IT Business / Apple s’intéresse aussi à l’automobile

Apple s’intéresse aussi à l’automobile

Pour le coup, Apple a un retard sérieux sur Google qui a déjà présenté son modèle de voiture sans conducteur et une flopée de technologies de connectivité. A l’heure actuelle, Apple propose aux automobilistes son système CarPlay qui relie ses iPhones et iPads à la console des voitures modernes. Donc Tim Cook a décidé de mobiliser des moyens conséquents pour monter un vrai projet. Apple procèdeà des recrutements de professionnels de l’automobile et délégué une centaine de ses ingénieurs à ce programme.

Elon Musk, le créateur des voitures Tesla affirme qu’Apple tente de débaucher ses cadres en leur proposant des augmentations de 60% de salaire. Ils devront produire une sorte de super calculateur capable de remplacer un conducteur. A priori, il faudra aussi concevoir une sorte d’énorme système GPS capable bien entendu de positionner la voiture et de suivre le bon trajet, mais surtout de gérer de manière certaine la sécurité au milieu des flux de circulation. Pas simple, mais jouable. Mais comme Apple a l’ambition de produire une voiture électrique d’ici cinq ans selon l’agence Bloomberg, l’affaire se corse.

On peut douter de la capacité d’Apple à produire des batteries efficaces, au vu de l’autonomie restreinte de ses objets mobiles. Apple nous avait promis il y a trois ans une batterie pour MacBook, autonome pendant un mois. On l’attend encore.  Apple pourra sinon se fournir chez tel ou tel grand fabricant de batteries pour voiture. Enfin, on imagine mal la firme de Cupertino, comme celle de Moutain View d’ailleurs, se lancer dans la production massive d’automobiles. On imagine plutôt des alliances.

Tout est possible bien sûr, mais d’une part les investissements sont colossaux, et surtout dans l’automobile, ce qui fait surtout le succès d’une marque de voitures c’est son réseau. Il est beaucoup plus difficile de vendre des voitures que de les construire.

A voir

th

Quora dégote le gros lot

La société vient de lever 85 millions de dollars.