Accueil / Actualité / Apple va-t-il enfin payer ses impôts ?

Apple va-t-il enfin payer ses impôts ?

Les profits juste que vient de révéler Apple pour son X trimestre fiscal sont juste hallucinants. Le constructeur engrange 11 milliards de dollars de bénéfice essentiellement grâce aux ventes d’iPhone et au marché chinois où 40 nouveaux Apple Stores ouvriront en 2016. Au total, Apple réalise un CA de 51,5 milliards de dollars en augmentation de 22%. Les profits eux augmentent de 33%. La croissance d’Apple tient en un mot : iPhone qui représente les deux-tiers des ventes du constructeur ! Sur ce trimestre, Apple a vendu 48 millions d’iPhones pour un prix moyen de 603 dollars. L’impact de l’iPhone se fait au détriment des tablettes iPads dont les ventes baissent parallèlement à l’élargissement de l’écran des iPhones. A noter que selon les résultats trimestriels, les analystes estiment que l’Apple Watch a généré un CAde 3 milliards de dollars pour un quatre millions d’unités vendues.

Aplle

Sur l’année, Apple réalisera sans doute plus de 5 milliards d’euros, ce qui devrait en faire l’un des tous premiers horlogers de la planète en compétition serrée avec le Swatch Group et sa panoplie de marques, le leader mondial. Visiblement, le Californien s’est emparé de la quasi-totalité de ce nouveau marché. Pour le prochain trimestre, Apple mise sur un CA compris entre 75, 5 et 77, 5 milliards de dollars.Sur l’ensemble de l’exercice fiscal, la marque a réalisé un CA de 233,7 milliards de dollars et 53,4 milliards de dollars de bénéfice net (+35%). Qui vont encore faire grossir un trésor de guerre estimé à 280 milliards de dollars. A quoi va donc servir cet énorme magot ? Déjà à financer de nouveaux projets. Apple a recruté récemment des centaines d’ingénieurs et de techniciens pour mettre probablement au point un véhicule électrique. D’aucuns visent également le marché de la télévision.

T-

A moins que fidèle à sa tradition Apple ne nous sorte un produit (et les services) auxquels personne n’avait jamais pensé. Et à moins aussi qu’Apple ne soit contraint de payer des impôts par des états toujours plus excédé par les techniques d’optimisation fiscale utilisées par les groupes multinationaux, Apple en tête. Un rapport américain affirme que les 500 plus grandes entreprises américaines dissimulent 2 000 milliards de dollars dans des paradis fiscaux. Selon l’ONG Citizens for Tax Justice Apple qui détenait en 2014 180 milliards de dollars en hors des États-Unis avait réussi l’exploit de ne payer que 2% d’impôts sur ses bénéfices.

A voir

delem-3-

Dell sonne le tocsin

Si l’on en croit l’étude ‘’ESG 2017 IT Transformation Maturity Curve ‘’ commanditée par Dell EMC...