Accueil / Actualité / Après son amende record, la Commission Européenne reçoit un soutien inattendu

Après son amende record, la Commission Européenne reçoit un soutien inattendu

 Avec 2,42 milliards d’amende infligée au moteur des moteurs, la Commission Européenne vient de battre ses propres records du genre.

La dernière entreprise ainsi frappée, Intel Corp, avait dû en 2009 s’acquitter d’une pénalité d’un milliard de dollars. Cette décision prend donc un sens historique. L’Europe reproche à Google d’avoir abusé de sa position pour mettre en valeur Google Shopping, son comparateur de prix.   « Google a abusé de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche en favorisant son propre service de comparaison de prix dans ses résultats de recherche et en rétrogradant ceux de ses concurrents, a déclaré la commissaire européenne à la Concurrence, Margarèthe Vestager.

Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l’UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites et d’innover. Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d’un réel choix de services et de tirer pleinement profit de l’innovation. » Google s’affirme en ‘’désaccord respectueux’’ avec la Commission et explore les voies de recours possibles contre cette décision. Certains observateurs redoutent des conséquences de cette amende sur les relations européo-américaines. Peut-être.

Mais d’une part, les amendes hallucinantes infligées par les Etats-Unisaux entreprises européennes sont parfois extravagantes. Et surtout un groupe de sept grandes entreprises américaines et non des moindres vient d’apporter son soutien à … la Commission. Il s’agit de Disconnect, Getty Images, News Corp, News Media, Oracle, Trip.com et Yelp qui déclarent soutenir complètement la Commissaire Vestager.  « Nous avons peu à peu vu Google compromettre la concurrence aux États-Unis et à l’étranger. Google dispose d’une empreinte planétaire et dans tout l’écosystème en ligne, détruisant des emplois et étouffant l’innovation » déclarent les dirigeants de ces groupes. Visiblement, Google peut s’attendre à une série de procédures Outre-Atlantique, avec le risque majeur de tomber sous le coup de la législation anti-trust et de devoir scinder ses activités.

c-e-400

 

 

Enregistrer

A voir

ECARN-1-

la révolution des écrans…

Les écrans OLED en passe de prendre des parts significatives du marché.