Accueil / Actualité / Art Basel veut rimer avec digital

Art Basel veut rimer avec digital

Art Basel est la foire d’art contemporain la plus importante de la planète.

291 galeries exposeront leurs trésors pendant quatre jours. Pour l’occasion, le principal assureur du marché Hiscox souhaite publie la sixième édition de son rapport sur le marché de l’art en ligne, le Online Art Trade Report 2018. Cette année, l’étude révèle l’influence des nouvelles technologies, de la blockchain et des cyber-attaques sur le secteur.

Selon le Online Art Trade Report 2018, le pourcentage des ventes en ligne des galeries par rapport aux ventes globale augmente depuis 2016 jusqu’à atteindre 29% en 2018. Le tiers des galeries  interrogées offrent à leurs clients la possibilité d’acheter et de payer directement sur leur site Internet. Autre constat paradoxal, les acheteurs d’art en ligne dépensent de plus en plus. La part des acheteurs en ligne dépensant en moyenne plus de 5 000 dollars par acquisition a augmenté de 25%. Les collectionneurs actifs sur Internet ont fait plus d’achats que les années précédentes. Parmi eux, ils sont 74% à avoir fait plusieurs acquisitions (+65% par rapport à 2017).

Pourtant, des éléments bloquent cet engouement. Le rapport souligne le manque de transparence, en matière de prix qui brident le développement du marché en ligne. Hiscox affirme aussi l’intérêt manifeste des cybercriminels pour les plateformes et les galeries, ce qui fragilise la confiance des acheteurs. 54% des plateformes et 28% des galeries ont été la cible de cyber-attaques dans les 12 derniers mois, avec 15% de succès. 41% des acheteurs d’art reconnaissent être inquiets ou très inquiets de ces menaces.

 

A voir

N’existerait-il pas une certaine France de la flemme…?

D'éminents responsables politiques osent dire des choses qui fâchent...