Accueil / Actualité / Attila Trump a les drones en ligne de mire

Attila Trump a les drones en ligne de mire

L’Administration américaine vient d’adopter un décret qui permet aux autorités de suivre, de prendre le contrôle, détourner et même détruire n’importe quel drone survolant le territoire américain. Ce décret a été adopté après concertation avec le Congrès.

Et surtout, il intervient après qu’un juge fédéral ait affirmé que la Federal Aviation Administration (FAA) n’avait aucune autorité légale pour exiger des particuliers propriétaires de drones qu’ils enregistrent leurs engins. Les opérateurs ne sont donc plus contraints d’enregistrer leurs drones dans les registres de la FAA.  Les autorités américaines recherchaient depuis un moment un moyen légal pour contrôler l’activité de ces engins volants. La FAA a même demandé au gouvernement de créer une agence fédérale spécialement consacrée aux drones. Comme dans de nombreux pays, les autorités américaines s’inquiètent des survols par des drones de sites interdits comme des prisons ou hypersensibles comme nous l’avons vu de la Maison Blanche ou du palais de l’Elysée ou plus simplement d’une propriété privée.

N’importe qui peut acquérir un drone et le faire voler de manière anonyme. Cette législation devrait permettre à la Police pour identifier le propriétaire d’un drone et d’estimer si un vol pose un danger ou non. Cette réglementation permettra également aux autorités de saisir les images filmées et stockées sur un drone, même si pour faire passer la pilule au pays des libertés civiles, le décret affirme que le gouvernement devra respecter les droits individuels et les libertés civiles.

 

dron380

Enregistrer

A voir

for

Ford lutte numériquement contre le sommeil

Afin de réduire les accidents dus à la somnolence au volant, Ford a imaginé et mis au point une casquette intelligente...