Accueil / Actualité / Attila Trump menace tout sur son passage

Attila Trump menace tout sur son passage

Sous la pression des opérateurs et des fournisseurs d’accès, l’Administration Trump qui n’a sans doute pas grand-chose à leur refuser a décidé jeudi d’abolir une décision de 2015 obligeant les FAI américains à traiter tous les services en ligne de la même manière. Autrement dit la fameuse neutralité du Web est sérieusement menacée. La FCC, l’Arcep américaine a pris cette décision par deux voix contre une.

Rappelons que la neutralité garantit un accès technique universel au Web pour tous les usagers et pour tous les services. Les opérateurs se plaignent depuis dix ans d’être les seuls à assumer les investissements nécessaires pour que le réseau transporte des masses toujours considérables de datas. Ils ont en ligne de mire les sites de vidéos en streaming, Youtube en tête.  La FCC affirme d’ailleurs que la réglementation abolie a entravé le développement des infrastructures.

Les investissements dans les infrastructures auraient baissé de 5,6% entre 2014 et 2016. Peu importe les bénéfices considérables engrangés pas les opérateurs et les FAI. Les associations d’utilisateurs et d’éditeurs de services dénoncent cette décision qui attribue un quasi pouvoir de vie et de mort sur leurs activités. Les FAI pourront dessiner un Web selon leurs intérêts bien spécifiques. Ils affirment qu’au contraire ces investissements avaient prospéré de 5%.

En tout cas,Mme Mignon Clyburn, le membre de la FCC qui a voté contre l’abolition de la réglementation affirme que « l’avis rendu aujourd’hui va gravement nuire à la capacité de la FCC à défendre les consommateurs dans la compétition du XXIe siècle ». La partie n’est toutefois pas encore terminée. Avant que la décision ne soit rendue de manière définitive, la FCC devra organiser des consultations contradictoires pendant plusieurs mois.

fcc-1-

 

 

Enregistrer

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.