Accueil / Actualité / Au MWC, on se calme sur le 5G, tout doux….!

Au MWC, on se calme sur le 5G, tout doux….!

La 5G, la 5G, la 5G… Certes, elle ne demande qu’à bondir. Mais encore faudrait-il lui laisser le temps de s’installer. Comme cela est d’ailleurs annoncé…

 DVSM, février 2019. En 2025, 85% des connexions seront encore confiées aux bons vieux (enfin presque) standards précédents, essentiellement la 4G (ou « pire » si etc…). C’est pourtant bien ce que confirme une étude on ne peut plus officielle puisque diffusée par le MWC lui-même, qui estime à… 15% les connexions qui seront opérées sous la 5G dans ce délai de 6 ans. Alors que certaines prévisions laisseraient entendre que la nouvelle norme serait déjà quasi arrivée parmi nous, cette info (présentée, comme de coutume, dans le sens inverse, et donc plus enthousiasmant), serait-elle de nature à générer quelque déception…? Naturellement non. Il faut du temps pour finaliser les ultimes détails techniques, adapter les réseaux, en passer par l’inévitable phase d’expérimentation non plus de laboratoire, mais pratique.

D’ailleurs, cette étude souligne que d’ici le délai annoncé, la 5G sera bel et bien dans un mouvement ascensionnel (et certainement sensationnel). Elle mentionne même des estimations relatives au périmètre économique engendré par cette progression, estimations qui relèvent de la pure hypothèse, car pour l’heure, les usages qui profiteront des débits vertigineux sont aussi nombreux que les perspectives sont floues. Si c’est une simple transposition des services déjà connus, rien ne justifiera une trop vigoureuse croissance. Si, comme cela est probable, la 5G sert à étrenner des usages inédits, seule la réalité permettra de confirmer les attentes, d’appeler des aménagements, ou même de rectifier des pronostics trop optimistes.

Il y a cependant une facette imprudente dans ces annonces, largement initiées par des opérateurs qui rêvent de pouvoir inscrire leurs noms parmi les précurseurs. Bonne pour leur image, cette vitesse parfois proche de la précipitation a pour inconvénient d’amplifier pour le plus grand nombre le ressenti du temps qui passe avant que la majorité des utilisateurs puissent accéder à la nouvelle technologie. Ceux qui, de-ci de-là, à l’heure de la 4G, se retrouvent soudain en Edge avec un contenu qui coince comprennent parfaitement ce ressenti désagréable.

Source DVSM

A voir

Cyclo debout MobiVolt – Salon Autonomy 2019

A la frontière entre le vélo, la trottinette et le Segway, "le Cyclodebout" mobil'UP est un moyen de locomotion utilisable quelque soit votre tenue vestimentaire et à tout âge.