Accueil / IT Business / Parole d'entreprise / Augmentation des coûts de licences Saas : le nouvel exemple d’Office 365

Augmentation des coûts de licences Saas : le nouvel exemple d’Office 365

Mener à bien sa croissance s’accompagne nécessairement aujourd’hui d’une évolution de son mode de travail, et ce pour tous les métiers. C’est dans ce contexte que chaque année, l’usage du numérique prend de l’ampleur et se positionne comme un poste de dépense significatif pour les entreprises. Parmi les récentes évolutions que nous constatons, nous assistons également à la montée en puissance de l’utilisation des solutions SaaS et Cloud en remplacement/complément des solutions On Premise.

Si le passage au Cloud est présenté par les analystes et nombre d’acteurs comme une véritable opportunité génératrice d’avantages, force est de constater que sa mise en œuvre peut également s’avérer coûteuse ou difficile à évaluer. Alors, comment faire ? Le passage au Cloud est-il indispensable pour mener à bien sa transformation ? Peut-il être progressif ? Comment réduire ses coûts tout en allant vers le Saas ? Ces différentes questions appellent des réponses concrètes qui permettront aux entreprises de mieux décider et de mettre en place des solutions qui répondent à leurs besoins et contraintes financières.

Aller vers le Saas en limitant ses coûts

Si migrer vers le Saas peut engendrer des coûts importants, notamment au regard des augmentations constantes des prix des licences, par exemple dernièrement pour Office 365, il est néanmoins possible de réduire le prix de ce projet. Pour ce faire, un moyen efficace consiste par exemple à revendre ses anciennes licences On Premise qui ne sont plus utilisées. Cette approche de bon sens est pourtant encore trop souvent ignorée et les entreprises se privent alors de sources de revenus potentielles en revendant leurs anciennes licences (bureautiques, ERP, bases de données, etc.). Il y a donc ici de véritables gisements à exploiter qui peuvent représenter plusieurs dizaines de milliers d’euros en fonction de la taille des entreprises et des logiciels utilisés.

Préparer son passage au SaaS et choisir ses investissements prioritaires

Opter pour une approche progressive vers les logiciels SaaS est aussi une manière efficace de mener à bien la numérisation de ses opérations. En ce sens, plutôt que de renoncer purement et simplement à l’usage de telle ou telle solution au regard du coût des licences Saas, ici encore se tourner vers des solutions On Premise d’occasion est une réelle opportunité. De fait, on remarque qu’il est aujourd’hui possible d’accéder à un vaste marché de l’occasion où l’on peut trouver des versions On Premise récentes qui offrent des fonctionnalités comparables à celles proposées dans le Cloud pour un montant bien moins important. Fort de ces éléments, il sera possible de préparer progressivement sa bascule vers le Cloud sans impacter sa productivité et tout en conservant une qualité de premier plan.

Au final, opposer Cloud et On Premise n’a pas de sens. Une chose est sûre, si le Cloud et le Saas continuent de se développer, les entreprises pourront continuer à bénéficier d’alternatives pour contenir leurs coûts d’équipements en licences. Le marché de l’occasion qui s’inscrit pleinement dans les logiques RSE et d’économie circulaire devrait être une véritable opportunité pour les professionnels.

 Par Habibou M’BAYE CEO Softcorner

A voir

Pas de demi‑mesures : le manque d’intimité à l’ère du numérique

Les réseaux sociaux ont transformé notre notion de l’intimité et de la vie privée, à une époque où chacun de nos faits et gestes sont affichés en ligne.