Accueil / Actualité / Une poussée remarquée pour les électriques et hybrides rechargeables.

Une poussée remarquée pour les électriques et hybrides rechargeables.

Les constructeurs sur le Vieux Continent font leurs comptes. Septembre a vu se développer une vague musclée sur la motorisation électrique.

DVSM, 14 octobre 2020. Si les ventes pour l’automobile seulement électrique restent très modestes, la catégorie des hybrides rechargeables s’affirme séductrice. Elle constitue même la probable formule idéale, car la présence d’un moteur thermique rassure, garantissant des Paris – Nice sans l’obligation de passer la nuit entre Chalons-sur Saône et Montélimard, temps pour une recharge complète. Parallèlement, l’absence totale d’émissions polluantes en ville entre dans les souhaits écologistes, et s’accompagne de l’aubaine provisoire d’un kilomètre très bon marché. Provisoire, car lorsque le parc sera largement pourvu de modèles ne consommant plus que de très faibles quantités de carburants pétroliers, il est peu probable que l’Etat puisse échapper à la tentation de retrouver au cœur des kilowattheures la fiscalité perdue à la pompe classique. Ceci est d’autant plus prévisible que, comme chacun le sait, les consommations les plus élevées s’observent en zones urbaines. Le kilowattheure « presque pour rien » que procure pour le moment une alimentation sous tension risque d’être aussi éternel que les contes de fées.

Les consommateurs français ne se sont cependant pas montrés les plus motivés lors de ce mois de septembre qui a vu se porter à 160.000 véhicules les ventes dans le segment électrifié. Nos voisins allemands ont à eux seuls acquis 40.000 de ces autos électriquement mobiles. Les sujets britanniques en ont acquis 34.000, soit le double des citoyens français, ne dépassant pas 17.000 unités (alors que les populations sont approximativement identiques entre l’Hexagone et le Royaume Uni). Les constructeurs européens mentionnent aussi plus de 10.000 acquisitions aux Pays-Bas, un beau score pour une population nettement plus réduite (17,3 millions). Pour mieux situer les choses, signalons qu’en septembre 2020, 728.294 véhicules ont été vendus en France, dont 560.005 d’occasion. Les véhicules neufs électriques (intégralement, ou hybrides rechargeables), représentent 10% du marché total. Les modèles diesel neuf ont dépassé 50.000 pièces.

Source DVSM

A voir

Salto : le paradoxe est-t-il déjà présent dans l’initiative d’un « streaming » à la française…?

C'est parti…! L'aventure Salto commence et bénéficie d'une couverture médiatique correcte.