Accueil / Actualité / Bang & Olufsen revoit à la baisse ses perspectives 2018/2019…

Bang & Olufsen revoit à la baisse ses perspectives 2018/2019…

La saison n’est pas drôle pour l’EGP catégorie luxe. Le fabricant danois, qui anticipait déjà des replis, en rajoute une couche côté mauvaises nouvelles.

 DVSM, 2 juillet 2019. Le 11 juillet prochain s’annonce un peu lugubre à Struer, siège historique de cette firme légendaire qui porte le nom de ses fondateurs. Consciente d’une baisse de régime, elle prévoyait pour son exercice annuel qui vient de se terminer un repli estimé à -10%. Mais voilà la rectification. Ce repli sera sera plutôt de -13 à – 14%. Une analyse est bien sûr d’ores et déjà brossée dans les grandes lignes. La déconvenue résulte de ventes plus faibles que prévu en Europe, révèle le PDG, Henrik Clausen, qui ne cache pas sa déception face à des performances qu’il juge non satisfaisantes. Et il pointe du doigt sans sourciller son réseau de distribution monomarque.

Si le constructeur scandinave est devenu une légende, c’est grâce à des performances techniques qui, dès les années 70, époque glorieuse de la haute-fidélité, en avaient fait une référence au niveau international. Il avait su ensuite consolider sa position avec des dispositifs réellement d’avant-garde. Unissant ses téléviseurs et ses équipements sonores, une panoplie dédiée à la domesticité des équipements permettaient il y a près de 35 ans des usages qui aujourd’hui seraient considérés comme étant dans l’air du temps.

Télécommandes avec fonctionnement « multi-room », débuts de l’interactivité connectées à des systèmes alors naissant permettant l’accès à la météo, à des agendas, des choix de distractions ou loisirs en ville (théâtre, cinéma…). Voilà qui n’était pas banal au début des années 1980…! Malheureusement, même en ayant, sur certains sujets, accumulé des investissements considérables pour développer des techniques très avancées, notamment dans le domaine de l’électroacoustique, la firme a répondu en se positionnant de plus en plus en haut de gamme, pour se démarquer des hautes technos devenant de plus en plus accessibles à tous. D’où aussi un choix de distribution extrêmement sélectif. Ce qui est peut-être, de nos jours, un modèle économique plus difficile à défendre. Alors que celle que l’on qualifiait de concurrente directe, la firme allemande Loewe, annonçait son dépôt de bilan et l’arrêt de sa production, voilà une atmosphère morose qui plane sur un certain style de prestige électronique.

Source DVSM

A voir

Maitriser l’échange des données tout au long du parcours de soin des patients : un incontournable

Plus que jamais, les structures de santé et les hôpitaux manipulent de nombreuses données sur leurs patients....