Accueil / Actualité / Batteries : des records coréens dopés par les impôts des contribuables de chez nous…!

Batteries : des records coréens dopés par les impôts des contribuables de chez nous…!

Certains se réjouiront du succès supposé merveilleux pour la planète de la progression de l’électricité dite verte destinée à l’automobile. Mais il y a un revers de médaille qui pourrait suggérer des questions épineuses à propos de cette joie qui s’accumule.

 DVSM, 28 janvier 2021. C’est la saison des bilans. Saison pénible sous nos latitudes, le travail destructeur du virus remuant tous les couteaux possibles dans des plaies à vif. En Corée, le panorama est en revanche radieux. Non parce que le virus n’y fait que des dommages fort bien contenus. Mais parce que des stratégies occidentales apportent leur pesant de bonne humeur (et de liquidités) sur des sujets très à la mode. La division de Samsung dédiée à la production des batteries, et bien sûr, à celles utilisées dans les automobiles électriques, peut sabrer le Champagne. Non seulement, ses recettes ont progressé de +13% en 2020, mais ses profits ont bondi de près de 335%…! Alors que l’on s’attend à une progression des ventes de véhicules électriques proche de la multiplication par 2 en 2021, il est facile de comprendre que les tenants de cette migration de l’automobile pour l’électricité peuvent trouver des soutiens sonnants et trébuchants assez facilement.

Bonne nouvelle aux saveurs aigres-douces toutefois. Car dans les raisons de ce succès, la tonalité coréenne ne manque pas de piquant. Puisque de ce sympathique et dynamique territoire asiatique, nous parvient l’écho d’un facteur l’ayant rendu plus commode. Il évoque très concrètement les mesures prises en faveur de stratégies pro-écologiques en Europe, et des subventions qui les accompagnent…! En un résumé très simple et totalement incontestable, les prélèvements qui pèsent sur l’économie des ménages de nos régions, sanitairement éprouvées (et qui se seront probablement plus encore d’ici quelques saisons) servent à doper les recettes et profits d’industriels qui font la fierté et la richesse de nations lointaines. L’Europe vient seulement de décider d’un budget pour créer une industrie des batteries, ce qui nous place d’emblée fort loin du premier microwatt qui en sera extrait.

Source DVSM

A voir

Les femmes dans le numérique

À l’heure où le secteur du numérique ne cesse d’évoluer et de s’adapter aux mutations économiques....