Accueil / Actualité / Les biens techniques ne peuvent plus se passer d’Internet

Les biens techniques ne peuvent plus se passer d’Internet

A l’occasion du nouveau volet de l’étude consommateurs La Référence des Equipements Connectés (REC), l’institut GfKdécrypte les comportements et attentes des consommateurs online.

L’étude identifie également les leviers de croissance pour optimiser sa présence online. En France, les ventes en ligne ont représenté 20% du chiffre d’affaires des biens technique en 2016, soit +4% en valeur comparé à 2015. Certains biens techniques se vendent plus en ligne que la moyenne France : Télécoms, Photo/Vidéo et Informatique, où le CA online atteint 27%.

Le poids du online progresse de + 0,6 points en 2015 à tout juste +0,2 points en 2016.  L’étude REC observe que 61% des Français utilisent le web comme principale source d’information avant achat, mais que seuls 40% convertissent leur visite par un achat sur un site marchand. GfK constate que si les consommateurs consultent volontiers les sites marchands depuis leur smartphone, 9 sur 10 réalisent leur achat depuis un ordinateur, ce qui génère un risque de renoncement à l’achat.

Le critère de disponibilité immédiate du produit est cité par 40% des consommateurs comme motif d’achat en magasin quand seuls 26% des acheteurs de biens techniques en ligne le mentionnent. « Dans le cas d’un achat en ligne, le Click & Collect présente un avantage pour les réseaux physiques, explique Christophe loyer, Directeur Circuit e-commerce de GfK France. L’étude REC révèle qu’1 client Click & Collect sur 4 profite de son passage au retrait Magasin pour effectuer d’autres achats », soit une illustration claire des synergies entre e-commerce et commerce traditionnel.

TAB5

TAB6TAB7

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

asa-1-

Asus fait affaire avec Transatel

L’opérateur alternatif français a convaincu le constructeur Asus d’embarquer une carte LTE...