Accueil / IT Business / Big Brother est de retour

Big Brother est de retour

A peine l’information sur la découverte d’un logiciel de surveillance résidait dans tous les smartphones, iPhone compris, que Wikileaks révèle l’existence de 124 entreprises dont l’activité est d’espionner les citoyens à leur insu. Et ce, pour le compte d’agences gouvernementales ou pour celui de grandes entreprises…

Parmi ces sociétés, huit exercent, ou ont exercé il y a peu, en France. Et en matière d’espionnage, l’imagination de ces sociétés est vaste, très vaste. Nous trouvons ainsi  : des scannes des SMS, d’ e-mails ou de dialogues des messageries instantanées, des micros espions qui remontent tout ce qu’ils entendent via internet, des mouchards qui notifient tout ce qui se passe sur le réseau informatique d’une entreprise, des modules universels qui ajoutent la fonction d’écoute téléphonique à toutes ses bornes ou antennes de télécommunications, etc.

Wikileaks dévoile sur son site 1 100 documents qui détaillent les produits de ces marchands de surveillance et publie en ligne une carte interactive des systèmes d’espionnage en vigueur dans le monde. On apprend ainsi que ces outils d’espionnage sont utilisés dans 26 pays, dont 12 de l’Union européenne. Wikileaks a pu dévoiler cette affaire avec l’aide de tout un réseau d’enquêteurs dans le monde. Comme des journalistes du Washington Post et des intervenants de l’ONG britannique The Bureau of Investigate Journalism. Ensemble, ils estiment ce marché de l’espionnage à 5 milliards de dollars par an.

M.G

A voir

RealWear améliore ses casques AR pour faciliter la collaboration entre les techniciens de terrains et les ingénieurs

La société qui compte plus de 3 000 clients dans le monde lance la version 12 de son firmware qui apporte une stabilisation de la vidéo, une dictée dans le cloud renforcée et la mise à niveau vers Android 10.