Accueil / IT Business / BlackBerry a le sourire

BlackBerry a le sourire

Le constructeur canadien affirme que les ventes de son dernier modèle sont telles qu’il est en rupture de stock.  Il est vrai que le Passport a des arguments attrayants à commencer par son look carré très original et son clavier physique plus pratique que les pavés tactiles.

Par ailleurs, à 600 dollars (649 euros en France), le Passport est d’autant plus concurrentiel qu’Apple ou Samsung ne proposent pas l’architecture de communication sécurisée du BlackBerry. La rupture de stock est tout de même parfaitement inattendue.

On peut se demander si RIM a bien jaugé ses prévisions de vente, ou si le constructeur a pu dégager suffisamment de ressources pour commander de plus gros volumes à ses fournisseurs asiatiques, ou enfin, s’il ne s’agit pas d’un coup de publicité. Même IT Numeric n’a pas résisté à la tentation de parler d’en parler. C’est pour dire.

A voir

texa-1-

Le Texas ouvre ses routes en grand

Un nouvel état américain veut permettre aux constructeurs de tester leurs véhicules sur ses routes.