Accueil / Actualité / Bouygues Telecom revêt ses habits les plus verts

Bouygues Telecom revêt ses habits les plus verts

Il faut recycler !

Accompagné par le WWF France, Bouygues Telecom se mobilise avec ses partenaires, Suez, Samsung et en l’occurrence les spécialistes du genre Recommerce pour sensibiliser les citoyens au recyclage et au réemploi des téléphones portables usagés.

Bouygues Telecom organise jusqu’au 21 octobre une grande collecte nationale dans ses boutiques. L’affaire est importante puis qu’on estime que plus de cent millions de mobiles sommeillent dans les tiroirs des Français, alors qu’à peine 1,5 millions sont collectés chaque année. Il s’agit d’un vrai défi écologique et Bouygues Telecom veut prendre l’initiative d’une opération de sensibilisation et de collecte auprès du grand public.

Les différents acteurs de l’opération couvrent l’ensemble du cycle de vie du produit : fabrication avec Samsung, commercialisation avec Bouygues Telecom, reconditionnement avec Recommerce et recyclage avec Suez.  Jusqu’au 21 octobre 2017, mobilisés par une campagne de communication dans la presse et sur les réseaux sociaux, les Français sont incités à rapporter leurs vieux mobiles inutilisés dans les boutiques Bouygues Telecom, réparties sur tout le territoire.

Les mobiles collectés pour le recyclage (qui n’ont donc plus de valeur d’usage) seront récupérés par Suez qui traitera les matériaux contenus.  Afin d’encourager la participation du plus grand nombre, pour chaque téléphone déposé dans l’urne de collecte, un bon d’achat de 10€   récompensera cet éco-geste. Si le mobile rapporté a encore une valeur d’usage, il sera repris et reconditionné par Recommerce avant d’être revendu. Les partenaires s’engagent à rendre public un bilan de l’opération incluant la traçabilité des mobiles collectés.

bouy-1-

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.