Accueil / Actualité / Box d’opérateurs, la compétition change de champ de bataille…

Box d’opérateurs, la compétition change de champ de bataille…

Deux critères totalement opposés s’imposent aux opérateurs de télécommunications, le potentiel en performances et la nécessité de coûts réduits. Pas si commode que ça…!

 DVSM, 21 octobre 2019 – Orange vient de lancer sa nouvelle box, de cinquième génération. Cédant à la petite ritournelle à propos d’une planète qu’il faut sauver et des déchets qu’il faut remettre en vie, l’opérateur insiste, sans plus, sur le côté écolo de son nouveau joujou. La BA est faite. Mais il est nettement plus incisif sur un point, les performances. Et parmi elles, la seule ou presque qui domine toutes les autres, un débit bien plus élevé qu’auparavant. Non sans préciser, d’une manière que nous trouvons finalement assez discrète, qu’elle est destinée à la fibre. Tout cela est dans une logique très… logique, et rappelle que depuis la génération initiale, alors que le haut débit en était à son petit début, il s’est passé beaucoup de choses dans cet univers. A commencer (mais c’est désormais l’essentiel) la montée en puissance de la télévision en ADSL, qui est le moyen le plus utilisé par les foyers de l’Hexagone pour capter les contenus de la petite lucarne. Un mode auquel jadis, tout le monde ne croyait pas « dur comme fer », et alors que la TNT n’avait encore pas laissé mûrir (ce qui est désormais le cas) la moindre pensée secrète d’un éventuel abandon.

Initialement imaginée pour l’accès à Internet, la box s’est métamorphosée, et répandue à très grande échelle. Ce qui, au-delà du côté succès de cette évolution, un souci de premier ordre pour les opérateurs, le coût d’un parc installé gigantesque, certes payé par les abonnés, mais qui ne peut cependant pas s’envoler jusqu’à des altitudes économiquement indécentes. C’est ce qui explique que ces boîtes magiques soient restées des équipements électroniques finalement assez rudimentaires, et parfois capricieuses, comme les prolongements qui leurs sont associés. Plus d’un utilisateur a pesté devant les caprices de son équipement qui, dans une manipulation un peu rapide d’un canal à l’autre (avec éventuel déclenchement d’une interactivité), réagit à la vitesse d’un char à bœufs, comparé à la vélocité type fusée du moindre PC même d’entrée de gamme.

De sorte que, entre concurrents, on cherche à valoriser les dits équipements, quitte à se prendre des revers, comme ce fut le cas avec une  mouture signée Free et équipée Devialet, finalement optionnelle, peu intéressante pour écouter la 84ème diffusion d’un épisode de Columbo. Car, au bout non pas du, mais des comptes, ceux qui font les bons amis, il y a un impératif majeur à tenter de réaliser la meilleure opération possible pour chaque machine casée. Et quelle meilleure occasion que le couple nouvelle box et fibre pour tenter, au moins durant un certain temps, de coupler haut débit et haut tarif…? Le combat de box continue, dans une nouvelle catégorie…

Source DVSM

A voir

Le digital au service de l’expérience client dans le secteur du retail

Pour une marque, répondre aux attentes de ses clients, tant en ligne qu’en magasin, est désormais un levier puissant pour consolider son chiffre d’affaires...