Accueil / Actualité / Le Brexit fait fuir les grosses têtes

Le Brexit fait fuir les grosses têtes

Hired, plateforme britannique dédiée au recrutement pour le secteur des technologies fait la tête.

D’après l’entreprise, l’attractivité du Royaume Uni pour les métiers de la Tech accuse une baisse significative depuis le vote du Brexit. Hired constate une baisse de 10 % du nombre de personnes prêtes à accepter un emploi au Royaume Uni. Ainsi, au troisième trimestre seulement le tiers des candidats étrangers acceptent aujourd’hui des propositions vers le Royaume Uni, alors qu’au premier trimestre 2016, 40 % des travailleurs étrangers dans le secteur de la technologie acceptaient des offres de sociétés anglaises.

Le pire aussi est que la moitié des Anglais acceptent aujourd’hui de s’expatrier, vers les Etats-Unis et l’Europe. Toujours à cause du Brexit. What a shame !  « Depuis le vote du Brexit l’an dernier, 30 % des employés des métiers technologiques déclarent qu’il est plus important pour eux de travailler pour une société internationale ayant un réseau européen et 49 % des travailleurs basés au Royaume Uni expliquent qu’ils ont déjà pensé quitter l’Angleterre pour aller travailler dans un autre pays. Il y a donc un vrai risque de Techxit » explique Antoine Garnier-Castellane, Directeur France, Hired.

Et le pire est encore à venir : 70% de cette population très courtisée ont déjà reçu des propositions d’emploi aulleurs dans le monde. On peut supposer que les entreprises britanniques aimeront mieux accompagner leurs employés dans cet exode plutôt que de se laisser vider de leur matière vive.

 

BREXI199

A voir

Taster trouve les moyens de ses ambitions

Taster crée et déploie des concepts de restauration dédiés à la livraison en s'appuyant sur des plateformes comme Deliveroo ou UberEATS.