Accueil / Actualité / Ça barde fort dans l’univers harmonieux de la musique en ligne

Ça barde fort dans l’univers harmonieux de la musique en ligne

2018 promet d’être très chaude pour les plateformes musicales.

Le premier coup de tonnerre a retenti du côté de Redmond, avec YouTube qui annonce le lancement d’un service d’écoute sur abonnement en Mars prochain. Sa maison mère Google veut répliquer à Amazon et à ses tentatives d’emprise sur ce marché. Il s’agit aussi de nouer des relations plus sereines avec les maisons de disques qui se plaignent de l’insuffisance des ressources qu’elles tirent de YouTube. Pour l’instant la plateforme discute avec les majors de la musique. D’après les rumeurs, Warner a déjà signé avec YouTube.  Rappelons qu’il ne s’agit pas de la première expérience de Google dans le secteur. Google Play Music lancé en 2011 et YouTube Music Key (2014) n’ont pas réussi à supplanter Apple Music et Spotify.

Face à la menace Google, la concurrence ne reste pas les bras pendus. Les Suédois de Spotify, leader du marché viennent de conclure un accord de participation croisée avec Tencent, le Facebook chinois. En échange d’une participation minoritaire, pour l’instant non révélée, Spotify prendra une part du capital de Tencent et de sa filiale Tencent Music. Pour Spotify, qui opère dans 61 pays, il s’agit d’une opportunité unique de débarquer sur l’énorme marché chinois sans devoir consentir un investissement hallucinant.

Enfin selon Digital Music News, Apple prévoit d’arrêter de vendre de la musique via iTunes Store en 2019. Les clients devront alors souscrire un abonnement au service de streaming Apple Music, sans pouvoir davantage télécharger légalement leur musique. Les clients auront trois mois d’essai gratuits pour prendre gout au truc. Pour Apple il s’agit de mieux se positionner face à ses compétiteurs tout en simplifiant la gestion de ses plateformes.

Il faut également souligner la montée en puissance du streaming et l’effondrement parallèle de plus de 20% du téléchargement depuis le début de l’année. En parallèle, Apple serait selon Tech Crunch disposé à acquérir l’application Shazam de reconnaissance musicale contre 400 millions de dollars. Shazam est déjà intégrée à Siri, l’assistant vocal d’Apple, mais sa dernière version permet de reconnaitre des films et des émissions de télévision.

 

musiconl-1-350

A voir

N’existerait-il pas une certaine France de la flemme…?

D'éminents responsables politiques osent dire des choses qui fâchent...