Accueil / Actualité / Caléa veut révolutionner les messageries mobiles

Caléa veut révolutionner les messageries mobiles

Avec ses SmartEmojis, l’équipe de Caléa propose une technologie qui s’articule autour de l’écriture prédictive et de l’usage, massif et universel, des emojis dans les messageries : les SmartEmojis. Lorsqu’un terme est saisi dans une conversation, les emojis correspondants sont proposés à l’utilisateur. Les emojis sont encapsulés dans une couche technologique qui permet de les rendre interactifs : appuyer sur l’emoji “parapluie” affiche la météo, l’emoji “verseau” l’horoscope du jour, etc.

L’idée est de permettre aux marques de se positionner sur des mots clé correspondants à leurs produits ou services : l’emoji “café” peut ainsi indiquer le Starbuck le plus proche, afficher un bon de réduction ou encore lancer l’application de la marque lorsque celle-ci est installée. Caléa permet l’intégration de services dans la conversation elle-même : l’emoji “restaurant”, par exemple, affiche la liste des restaurants et permet de réserver en quelques secondes, en direct avec son interlocuteur, sans quitter la conversation.

D’autres services sont en cours de développement : cinéma, concerts, Uber… Afin de confronter sa technologie au marché, l’équipe de Caléa a lancé en octobre 2015 sa propre messagerie. Mood Messenger La solution revendique d’1,7 million d’utilisateurs dans plus de 100 pays avec un nouvel utilisateur toutes les 8 secondes. Face à cet engouement, Caléa veut accélérer son développement en lançant une campagne pour une levée de fonds de 400 000€.

30 jours plus tard, ce seront 2 millions d’euros qui vont être investis par le fond français IXO… La croissance de Mood Messenger -passe par d’autres canaux. L’application est maintenant intégrée sur les smartphones Wiko et Alcatel, soit neuf millions de téléphones.

CAL21

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

dorcel-1-

Le porno exige des qualifications de premier ordre

Le producteur de films pornographiques Marc Dorcel ouvre son incubateur le Dorcel Lab, dédié aux ‘’ startups osées’’.