Accueil / Actualité / Canal Plus, quand la lente érosion, inévitable, persiste…

Canal Plus, quand la lente érosion, inévitable, persiste…

La très profonde évolution de l’univers des chaînes TV et des contenus audiovisuels entraîne des conséquences irréversibles.

DVSM, 18 avril 2019 – Faut-il s’inquiéter pour les entreprises qui étaient nées à une autre époque et subissent chaque jour un peu plus les conséquences d’une mutation technologique et des usages sans précédent…? La réponse est non, car cette évolution renforce globalement l’ensemble de l’activité. Toutefois, au sein de celle-ci, les turbulences sont puissantes. Sans une capacité à en gérer les conséquences avec pertinence et promptitude, certains acteurs peuvent frôler des précipices. De surcroît, la compétition est devenue déséquilibrée. Entre des entreprises assises sur des marchés relativement locaux, ce qui est le cas du Groupe Canal (au sein de Vivendi), et des concurrents agissant sur le monde entier ou presque, genre Netflix.

Notre confrère le très sérieux site Télé Satellite Numérique ne s’y trompe pas en usant ICI d’un ton très juste, pour commenter la perte par Canal + de près de 100.000 abonnés en un temps relativement court, évolution impressionnante, inexorable, mais bien difficile à contenir. Selon notre analyse, l’acteur de la place du Spectacle (ça ne s’invente pas) à Issy-les-Moulineaux a en réalité deux combats simultanés à mener. D’une part, celui lié aux redistributions de cartes dans le monde des loisirs numériques, et d’autre part, une audience très marquée par le style Canal, touchant une génération qui n’est plus très jeune, qu’il faut tenter de renouveler. Gros défi…

Source DVSM

 

A voir

Énergies: moins ils consomment, plus les clients payent…! Mauvais…!

Le très célèbre taux d'inflation n'a jamais été si bas.