Accueil / Actualité / Carrefour + Google, la bonne voie pour plus de clients ou pas…?

Carrefour + Google, la bonne voie pour plus de clients ou pas…?

L’accord qui fait se multiplier les commentaires est-il générateur de business supplémentaire pour l’enseigne française…?

 DVSM, juin 2018 – Carrefour revient sous les feux de l’actualité via l’accord annoncé avec Google. Une initiative qui prend sa place dans l’effervescence provoquée autour des développements d’Alexa (Amazon), des enceintes dites « intelligentes » et autres convergences particulièrement effervescentes ces temps-ci sur le même thème. La question ici posée est osée, à la limite du « correct ». Et pourtant, elle s’impose dans un souci que certains jugeront obsessionnel, souvent répété comme une rengaine. Certes, toute enseigne a pour impératif de ne pas être « larguée » par les évolutions du commerce. Une préoccupation qui se confond toutefois avec les sensations ressenties face à la progression de quelques vedettes de l’économie numérique.

Amazon, Google, tout cela va très vite. Rien ne démontre en effet que l’usage des « smart-enceintes » deviendra à terme une voie incontournable pour revendre des poireaux à un niveau satisfaisant. Il en va de même pour le commerce en ligne, pas encore à la veille de convaincre une majorité de la clientèle que pour acheter des légumes, de la viande, des bonnes enceintes acoustiques, une chemise… la voie dématérialisée sera la bonne. En fait, même au sein des équipes en charge de la prospective et, pour simplifier, de viser les bonnes pistes pour le futur, nul n’est en mesure de démontrer autre chose que, pour le moment, « tout le monde y va »… Panurgisme…?

En revanche, dans le monde du e-commerce, face au succès, s’observent de temps à autres des échecs. Ceci même dans l’électronique et les produits techniques. Le défi de notre époque est d’aller chercher des clients qui ne sont pas, comme ce fut longtemps le cas, de plus en plus nombreux. La croissance démographique est faible. Multiplier les moyens et donc les outils supposés capables de conquérir de nouveaux chalands est coûteux. Une progression de CA par des élargissements de l’offre ne serait-elle pas plus constructive…? D’autant plus que dans le contexte où chacun cherche surtout la compétitivité, en se concentrant sur les références les plus tournantes, les possibilités d’élargissements sont considérables.

Source DVSM

A voir

Huawei démocratise la reconnaissance faciale

Le constructeur chinois avait équipé son dernier modèle le P20 d’un module de déverrouillage par reconnaissance faciale.