Accueil / Actualité / Carrefour, histoire plus compliquée dans sa version belge.

Carrefour, histoire plus compliquée dans sa version belge.

Si les restructurations du groupe en France ont été présentées sous un profil le plus doux possible, les réalités sont plus aigües outre-Quévrain. Au moins…

Les soucis de Carrefour sont davantage issus d’une gestion devenue « approximative » que d’un raté envers les nouvelles évolutions du commerce. La preuve nous en est donnée par ce qui s’est passé ces jours derniers chez nos voisins nordiques. Grèves des effectifs, manifestations, les réactions ne sont pas illusoires face à plus de 1200 emplois en balance dans la manœuvre. Et quand Alexandre Bompart n’évoquait récemment « aucune fermeture d’hypermarché », il ne faisait sans doute allusion qu’au territoire hexagonal. En Belgique, la situation semble fort préoccupante. Au moins un, et probablement deux hypermarchés (appartenant au même propriétaire) devraient disparaître, dont celui de Belle-Île, près de Liège.

Mais en tout, ce ne sont pas moins de 785 points de vente qui agissent sous le célèbre logo, dont une quantité très importante de magasins de proximité et de supermarchés à vocation locale. Or, de ces établissement, il est révélé que près de 20% étaient en dessous du seuil de rentabilité. Des points de ventes dans le rouge, ce qui n’a évidemment rien à voir avec le fait d’être ou non engagé dans le commerce en ligne. Pire, la RTBF rapportait récemment la remarque d’un responsable d’hyper soulignant que le magasin qu’il dirigeait n’avait jamais été rentable.! Etre partout, c’est bien, mais cela a un coût.

L’euphorie sur le multicanal serait-elle entrain d’en « prendre un coup »…? Inévitablement, comment en effet ne pas songer au maillage serré, en France, des « Market », Express et autres petites surfaces, qui attirent des clients n’ayant plus les mêmes raisons de se rendre dans l’hyper le moins éloigné. Un sujet qui mérite réflexion. Promis, on y revient.

Source DVSM

carref-5-

 

A voir

Les intervenants hauts placés du numérique….

La dématérialisation de presque tout ce qui nous entoure...