Accueil / Actualité / CentraleSupélec n’arrive pas les mains vides

CentraleSupélec n’arrive pas les mains vides

L’école d’ingénieurs fait le déplacement avec deux startups créées par ses élèves-ingénieurs.

Immersive Therapy propose aux patients atteints d’acouphènes chroniques une méthode de soin. Et K-Ryole qui présente une remorque électrique intelligente pour favoriser la mobilité zéro carbone. D’autres startups issues de l’Ecole seront présentes, à l’instar de Familink, Marbotic, Netatmo, Shapeheart, Apitrak, Biomodex…

CentraleSupélec l’une des toutes premières écoles d’ingénieurs à venir au CES. Elle s’est engagée de manière avant-gardiste auprès de ses étudiants pour les accompagner dans des projets entrepreneuriaux depuis bientôt 20 ans, avec la création de tout un écosystème dédié. L’école souhaite aussi valoriser l’entrepreneuriat auprès des enseignants-chercheurs, des communautés d’alumni et bien entendu toujours plus auprès des étudiants. L’objectif est de faire passer le pourcentage de diplômés entrepreneurs de 3 à 5 à 10 % dans les trois prochaines années et d’accompagner les enseignants-chercheurs vers la création de startups. Les campus de Paris Saclay, Metz, Rennes et Reims sont les lieux où l’innovation est reine.

L’incubateur de CentraleSupélec a permis en 16 ans: 

– la création de 90 entreprises,
– 280 millions d’€ de chiffre d’affaires cumulé,
– 92 millions d’€ de fonds levés
– 700 emplois créés, ainsi que des centaines de stages,
– taux de survie des entreprises : 75%
– 64% bénéficient du crédit impôts recherche

centr sup

A voir

Centre-ville, qui peut redynamiser le commerce des avenues…?

La réponse est simple, c'est le commerce lui-même qui peut réagir, à condition de ne pas trop attendre.