Accueil / Actualité / C’est diabolique ! Amazon mise sur le confort et le plaisir associés à

C’est diabolique ! Amazon mise sur le confort et le plaisir associés à

Entrer dans un magasin, prendre les articles que l’on souhaite et ressortir sans avoir à faire la queue à la caisse…! N’est-ce pas encore plus motivant que de pouvoir acheter en ligne…?

DVSM, 13 septembre 2021. Les commentaires à propos d’Amazon entendus à longueur de chroniques ont presque tous un point commun, ils sont pour la plupart quelque peu « à côté de la plaque », selon une formule familière compréhensible par tous. En général orientés vers des lieux communs sans grande envergure à propos des conditions de travail ou des cassages de prix de l’acteur d’outre-Atlantique, ils occultent le sens dans lequel l’enfant terrible du commerce en ligne est en passe de bouleverser le magasin dans sa forme la plus physique qui soit. Certes, on est loin de la simple librairie en ligne des débuts de l’entreprise, mais sa démarche, qui évolue et déploie des techniques et méthodes innovantes, mérite une observation particulièrement réfléchie.

Paradoxe, car le désormais mastodonte ne passait pas pour un défenseur du commerce dans lequel les clients se rendent « en vrai ». « Nous avons lancé la technologie pour la première fois dans Amazon Go il y a plusieurs années et, depuis lors, nous avons reçu de nombreux commentaires de la part de clients qui aiment pouvoir faire des achats rapidement et facilement et éviter la file d’attente. » explique Dilip Kumar, vice-président, Vente au détail physique et technologie d’Amazon sur le blog maison. Cette technique est baptisée « Just Walk Out« , qui résume à l’américaine l’invitation à prendre ou ou des articles en rayon et partir, vient d’être adoptée par deux implantations nouvelle de l’enseigne Whoole Foods (alimentaire). Sur le blog d’Amazon, on apprend que les derniers développements permettent d’appliquer le principe même à des jus de fruits achetés en vrac, par exemple. Les clients, qui entrent un code lors de leur arrivée en magasin, n’ont rien d’autre à faire que leur choix et partir avec. L’architecture numérisée fait le reste. Un procédé (et peut-être des créations concurrentes) qui risquent tôt ou tard d’être adoptées selon une cadence de « traînée de poudre », tout initiateur en la matière risquant d’être suivi comme son ombre par ses concurrents Et hop…!

– Il y a des années déjà, DVSM soulignait le handicap lié l’attente aux caisses, très mal vécue par la clientèle, mais que les enseignes ont semblé ignorer fort longtemps. Puis, mille et une initiatives ont été tentées, de la ligne bleue de Carrefour, matérialisant une longueur de file d’attente maximale imposant l’ouverture de caisses supplémentaires, à la méthode de la file unique (qui permet au moins d’éviter les « dégâts » résultant d’une caisse bloquée). Vinrent aussi les caisses automatiques pour achats légers (« paniers »), les procédés mettant en œuvre des scanettes, les caisses automatiques plus lourdes, avec tapis, (en service notamment dans le magasin Auchan de la banlieue de Meaux (CC les Saisons)… 

Source DVSM

A voir

70 % des entreprises françaises attribuent les cyber-attaques nuisibles aux vulnérabilités des technologies mises en place pendant la pandémie

80 % des responsables sécurité et des dirigeants font état d'une plus grande exposition aux risques aujourd'hui à cause du télétravail.