Accueil / Actualité / C’est fait : Microsoft devient un constructeur à part entière

C’est fait : Microsoft devient un constructeur à part entière

On connait depuis plus de vingt ans les accessoires de Microsoft (claviers, souris…), sa console de jeux vidéo Xbox et quelques autres babioles comme des traqueurs d’activité. Le rachat de la branche téléphonie mobile de Nokia et de ses modèles Lumia ainsi que la sortie de la tablette Surface avaient posé un peu plus Microsoft comme un constructeur. Aujourd’hui, en présentant une panoplie complète de matériels, l’entreprise de Redmond se pose encore davantage comme une alternative à d’autres marques, avec au hasard Apple en point de mire. Le 5 octobre, Microsoft l’a d’ailleurs joué à la manière de son concurrent : grand show, personnalités charismatiques et mise en scène soignée. Ajoutons un mélange de rumeurs adroitement propagées et quelques vraies surprises et le tour est très bien joué. Que nous dit Microsoft ? D’abord que Windows 10 est le nœud central de la panoplie de matériels présentés. Conçu pour être multiplateforme, Windows 10 permet de porter logiciels et applications aussi bien sur un PC que sur un smartphone ou une tablette. Même la Xbox sera compatible avec Windows 10 en novembre. Comme Apple, Microsoft entend devenir de plus en maitre de son destin en maitrisant l’operating system et le matériel. Aujourd’hui, Microsoft s’affirme très satisfaite du niveau d’adoption de Windows 10 qui équiperait 110 millions de terminaux, dont huit dans des entreprises. Selon Terry Myerson, vice-président en charge de Windows et des terminaux, la sortie attendue de nouveaux ordinateurs devrait encore davantage booster l’adoption de Windows 10.

SW
Les matériels
La première surprise est baptisée Hololens. Ce casque de réalité virtuelle sera commercialisé au début de l’an prochain au prix probable de 3000 dollars. Il sera d’emblée destiné aux amateurs de jeu vidéo, mais Microsoft a sous le coude un catalogue d’applications professionnelles qui devrait doper les ventes en entreprise.
La Surface Book est l’autre grande surprise de cette présentation. Il s’agit bel et bien du premier laptop conçu par Microsoft. Il s’agit d’un ordinateur 2 en 1, positionné très haut de gamme : entre 1500 et 2 700 dollars selon les configurations. Microsoft veut s’imposer sur le segment des terminaux hybrides, ordinateur et tablette, le seul qui connaisse un vrai développement et permette de dégager des profits. Le SurfaceBook est un portable 13,5’’, léger (1,5 kilo) doté d’un écran tactile de 6,5 millions de pixels. La dalle reconnait aussi bien des doigts qu’un stylet. Le laptop est bien équipé avec un processeur i7, un disque SSD, une puce graphique G Force et une batterie de 12 heures d’autonomie.

LM
Les Lumia font peau neuve
Microsoft renouvelle également sa gamme de téléphones Lumia, avec deux haut de gamme, les 950 (5,2 pouces) et 950 XL(5,7 pouces) tous les deux sous Windows 10. Ils sont accompagnés d’un dock dédié (Microsoft Display Dock) afin de se transformer en quasi PC. Le dock possède des sorties HDMI, DisplayPort et USB, de quoi brancher un moniteur un clavier et une souris… A noter que la fonction téléphone reste active. De quoi séduire la clientèle professionnelle (peu soucieuse de 95% des applications Apple ou Android)) à même de faire enfin décoller les ventes de Lumia dans le monde. Ces terminaux sont commercialisés 600 et 700 euros. Un modèle d’entrée de gamme (140 dollars) sera diffusé en décembre. Enfin, Microsoft a présenté la quatrième version de sa tablette Surface Pro. Visiblement, Microsoft n’entend pas lâcher une affaire qui semble- t-il lui coute plus qu’elle ne lui rapporte. Même si l’entreprise affirme que le CA de la Surface s’élève à 3,5 milliards de dollars par an. La Surface 4 sera commercialisée autour de 1000 euros ! A ce prix, le client profitera d’un écran 12,3’’, d’un clavier aussi complet comme qu’un PC, d’un Touchpad agrandi avec un lecteur d’empreinte, d’un stylet magnétique permettant 1024 niveaux de pression, de 16 Go de RAM et d’1 To de stockage et de nombreux ports USB, DisplayPort 4K, Ethernet.

A voir

GIAAA

Gigaset étoffe sa gamme de smartphones

La marque allemande veut se tailler une place au soleil des smartphones avec trois nouveaux modèles, les GS170H, GS270 et GS270+.