Accueil / Actualité / CheckPoint est franchement alarmiste

CheckPoint est franchement alarmiste

Le spécialiste de la sécurité vient de publier son Rapport Sécurité 2018.

L’étude examine les problèmes auxquels sont confrontés les professionnels de la sécurité informatique du monde entier dans tous les secteurs, et propose des informations pour protéger les entreprises contre les cybermenaces de 5e génération.Check Point a interrogé 443 professionnels de l’informatique et de la sécurité dans le monde entier.

Le rapport constate que plus de 300 applications mobiles dans des boutiques d’applications réputées et de confiance sont infectées par des logiciels malveillants, tandis que les menaces dans le Cloud, attaques d’extraction de cryptomonnaie et de vulnérabilités dans les objets connectés, ne cesse d’augmenter.

« Nous assistons à une nouvelle génération de cyberattaques. Reposant sur des technologies dérobées à des états, ces attaques de 5e génération sont multivecteurs, rapides et à grande échelle, déclare Peter Alexander, Directeur marketing de Check Point Software Technologies. Malgré cela, 77 % des DSSI s’inquiètent du manque de préparation de leur entreprise face à ces attaques modernes, et la grande majorité des infrastructures de sécurité des entreprises est terriblement obsolète. Le Rapport Sécurité 2018 fournit des connaissances, des renseignements, des solutions et des recommandations sur la manière de stopper ces attaques. »

Les conclusions de l’étude sont claire:

Doug Cahill, directeur de groupe au cabinet d’études de marché Enterprise Strategy Group affirme « qu’aucune entreprise publique ou privée n’est immunisée. Les hôpitaux, les administrations municipales et les grandes multinationales encourent des risques, mais 97 % de toutes les entreprises ne sont pas équipées pour faire face à ces méga-attaques de 5e génération. Cela doit absolument changer. »

 

 

A voir

Taster trouve les moyens de ses ambitions

Taster crée et déploie des concepts de restauration dédiés à la livraison en s'appuyant sur des plateformes comme Deliveroo ou UberEATS.