Accueil / Actualité / Chez Google, le chemin du cœur passe par le portefeuille

Chez Google, le chemin du cœur passe par le portefeuille

En 2015, un rapport portant sur le respect de la vie privée avait positionné Google comme l’entreprise la plus respectueuse loin devant, Microsoft, Apple et compagnie. Le site britannique ‘’The Register’’ avait révélé le pot aux roses : ce rapport avait été rédigé par un collectif de chercheurs financé par Eric Schmidt, le patron de Google Alphabet.  Si l’on en croit le Wall Street Journal, Google n’a pas abandonné ces pratiques délétères.

Le journal newyorkais a publié un article intitulé ‘’Payer des professeurs : la campagne d’influence académique de Google’’. Nous apprenons que Google subventionne des chercheurs et des universitaires pour formater l’opinion public en sa faveur. Selon le WSJ, Google entretient des relations sur de nombreux campus américains, d’Harvard sur la côte Est à Berkeley en Californie. Les articles rédigés par ces universitaires sont rémunérés entre 5000 et 400 000 dollars.

Il arrive même que des experts de Google participent même directement à la rédaction des articles. En général, les professeurs sponsorisés par Google omettent de préciser leurs liens avec l’entreprise, au mépris des règles de déontologie.  Leslie Miller qui dirige les relations publiques de Google a répondu que cet article est bourré de malentendus.

 

gogoo

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

A voir

nova--1

NovaGray remporte le pompon

La startup NovaGray a remporté le prix « Best Tech Startup de l'Année »