Accueil / Actualité / Chez Microsoft, la téléphonie mobile est un champ de ruine

Chez Microsoft, la téléphonie mobile est un champ de ruine

Le leader de l’édition informatique a beau mettre le paquet, il n’arrive pas à s’imposer sur le marché de la mobilité. Le P-dg de Microsoft, Satya Nadella vient d’annoncer la suppression de 7 800 emplois dans cette branche qui viennent s’ajouter aux 18 000 postes déjà supprimés l’an dernier. 12 500 anciens salariés de Nokia étaient ainsi restés sur le carreau. D’un point de vue comptable la perte est considérable. Nokia avait couté 7,2 milliards de dollars en 2014 et les charges de restructuration se montent à 7,6 milliards de dollars. Et pour cette somme, Microsoft ne détient que 2,7% de parts de marché avec Windows Phone, selon les observateurs d’IDC. Même gratuit, l’OS n’a pas convaincu les grands constructeurs de téléphones de lancer des gammes de smartphones attractives. Les développeurs ne croient pas non plus à l’avenir de Windows Phone. Le catalogue d’applications contient cinq fois moins de solutions que ceux d’Apple ou Google.

_Windows-Phone-

C’est autant de commissions en moins. Il faut aussi se demander l’intérêt de vouloir faire disparaitre la marque Nokia du paysage après avoir dépensé autant pour l’acquérir. Parfois les manœuvres des as du marketing nous laissent pantois. Du coup, Microsoft change une fois de plus de route. Déjà, il va miser (très gros) sur Windows 10, le nouvel OS à tout faire, développé à Redmond. Les développeurs pourront porter leurs applications aussi bien sur un terminal mobile que sur un PC. Ensuite, Microsoft va abandonner sa stratégie d’édification d’une marque à la manière d’Apple capable de produire à la fois un OS et des terminaux.

microsoft-----

Quitte à passer par pertes et profits la quinzaine de milliards déjà dépensés dans l’affaire. Et à remettre lourdement au pot afin de suivre comme l’indique Satya Nadella « une stratégie de croissance qui crée un écosystème dynamique autour de Windows.»Microsoft a déjà commencé à acquérir des applications complémentaires à la suite Office, comme un gestionnaire de mails (200 millions de dollars) ou l’agenda Sunrise qui aurait couté cent millions de dollars.

A voir

texa-1-

Le Texas ouvre ses routes en grand

Un nouvel état américain veut permettre aux constructeurs de tester leurs véhicules sur ses routes.