Accueil / Actualité / Chez Singulart, la beauté n’a pas de prix

Chez Singulart, la beauté n’a pas de prix

Le site Singulart annonce une levée de 1,1 millions d’euros pour sa marketplace d’œuvres d’art, auprès du fonds F3A, géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, et de business angels.Cette levée permet le lancement du site de vente en ligne d’œuvres d’art. Singulart permet à des collectionneurs du monde entier de découvrir et d’acquérir des œuvres d’artistes sélectionnés à l’international.

Plus de 150 peintres et photographes de vingt-trois nationalités, proposent à la vente 2.800 œuvres entre 500€ et 10.000€. Parmi eux, des grands noms de la photographie et de la peinture contemporaine comme le sud-africain Graeme Williams ou l’allemand Wolfgang Neumann.Singulart procure aux artistes une interface rapide à prendre en main, afin de gérer facilement la mise en ligne de leurs œuvres.

Singulart a su s’entourer de business angels venant à la fois de la tech et de l’art, notamment des collectionneurs n’ayant jamais investi en startup et séduits par la mission « Empower artists » que portent les fondateurs. Bpifrance a également investi, à travers son Fonds Ambition Amorçage Angels (F3A) favorisant ainsi un développement rapide. Les fonds serviront pour recruter des artistes résidant principalement en Allemagne, France et Royaume-Uni.

Côté technique, Singulart mise dans le développement d’une interface intelligente pour détecter les goûts des amateurs d’art et leur proposer ainsi des sélections d’œuvres d’art personnalisées.La part des ventes en ligne est estimée à 3,75MM€ pour 2016, soit 8,4% du marché global de l’Art. Elles sont essentiellement générées par les ventes aux enchères des grands commissaires-priseurs. Singulart veut séduire une clientèle internationale avec des œuvres vendues entre 500€ et 10.000€.

sing bp-1-

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.