Accueil / Actualité / Chez les Trump, c’est faites ce que je dis, pas ce que je fais

Chez les Trump, c’est faites ce que je dis, pas ce que je fais

L’utilisation d’un serveur privé lorsqu’elle était secrétaire d’Etat a probablement couté la victoire électorale à Hillary Clinton.

Personne n’a oublié comment une semaine avant le vote, le FBI avait rouvert une enquête pourtant close après des mois de recherche et qui n’avait rien donné. Le King of Twitter s’en était donné à cœur joie sur ‘’Clinton la menteuse, la voleuse, la traitresse’’ qui violait la loi à chaque fois qu’elle mettait un pas dehors. Et bien voilà, au pays du délire, c’est Monsieur Gendre en personne, Jared Kushner en charge de missions diplomatiques ultra sensibles qui utilise un serveur privé dans le cadre de son travail pour la Maison Blanche, affirme le très sérieux site Politico

Rappelons que l’utilisation de telles technologies est strictement interdite pour des raisons de sécurité. Kushner s’est pourtant servi de ce matériel pour gérer ses mails avec ses correspondants de la Maison Blanche et des consultants spécialistes des médias. Politico affirme avoir pu consulter au moins deux douzaines de mails issus de ce compte privé. Abe Lowell, l’un des avocats du gendre du président a répondu à Politico : « M Kushner exploite son adresse mail officielle pour gérer ses missions conduites pour la Maison Blanche. Moins d’une centaine de mails entre janvier et aout ont été échangés avec l’adresse électronique personnelle de M.Kushner. Ces correspondances portent sur des articles ou des commentaires politiques et sont le plus souvent initiées par les correspondants de M.Kushner qui ont utilisé cette adresse électronique plutôt que celle de la Maison Blanche. »

Sauf que d’autres personnalités considérables de l’équipe Trump ont également exploité une messagerie privée et qui ne pouvaient pas ignorer les règles de sécurité particulièrement strictes qui régissent les correspondances électroniques. Il s’agit de l’ancien directeur de cabinet du président, Reince Priebus, l’ancien conseiller Steve Bannon, le conseiller économique Gary Cohn et le porte-parole de la présidence Josh Raffel.

Bref, chez les Trump, la mauvaise foi et le cynisme sont deux règles de conduite majeures auxquelles il ne faut jamais déroger.

 

jk-1-300

 

Enregistrer

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.