Accueil / Actualité / Chez Yahoo, l’hémorragie continue

Chez Yahoo, l’hémorragie continue

Comment payer les primes de départ plantureuses de dirigeants incompétents ? En licenciant massivement des salariés qui ont fait de leur mieux pour remplir leurs missions. Exemple, Yahoo France. Il y a cinq ans, l’entreprise employait 234 personnes. Ils sont encore 85, mais il n’en restera plus qu’une trentaine d’ici à deux semaines. La France n’est pas le seul pays laminé. En Europe, au Moyen-Orient ou en Amérique Latine, des sociétés sont fermées purement et simplement. Bref, Yahoo a quasiment un pied dans la tombe. D’ici peu, Yahoo se résumera à un moteur plus ou moins mis à jour, des avoirs financiers comme la participation dans le chinois Alibaba et la filiale japonaise, la seule qui soit profitable.

Yahoo !

A voir

texa-1-

Le Texas ouvre ses routes en grand

Un nouvel état américain veut permettre aux constructeurs de tester leurs véhicules sur ses routes.