Accueil / Actualité / Le Cigref publie ses bonnes résolutions

Le Cigref publie ses bonnes résolutions

L’association des principaux DSI français formulent ses vœux et ses aspirations numériques pour cette nouvelle année.

Elles sont au nombre de sept ‘’pour faire de 2018 l’an 1 de la reconquête de notre autonomie stratégique dans toutes les dimensions du numérique, au service de la croissance de l’économie, de la compétitivité des entreprises et de la création d’emplois.’’ C’est bien !

Résolution n°1 : créer les conditions, jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, d’une conviction, partagée par les dirigeants des entreprises et des administrations publiques, de l’impérieuse nécessité de la réussite du numérique comme condition de la croissance de l’économie et de la création d’emplois.

Résolution n°2 : renforcer de manière significative, particulièrement en direction des femmes, l’attractivité des métiers de l’informatique et des technologies numériques.

Résolution n°3 : poursuivre l’anticipation et la compréhension du monde numérique, en menant des travaux de recherche publics et privé pour restaurer l’autonomie stratégique de la France et de l’Europe sur les principaux enjeux technologiques tels que les microprocesseurs, l’intelligence artificielle, la blockchain, la réalité augmentée.

Résolution n°4 : positionner la cybersécurité comme condition indispensable de la confiance dans l’économie numérique et comme sujet stratégique pour la compétitivité des entreprises et la performance des administrations.

Résolution n°5 : agir dans les territoires pour créerdes écosystèmes dynamiques et pérennes de PME innovantes et de startups, disposant des conditions fiscales et de financements nécessaires à leur développement, ayant accès à un marché domestique européen unifié, et ouverts sur la conquête des marchés mondiaux.

Résolution n°6 : promouvoir, dans tous les secteurs d’activité de la société, un usage éthique du numérique.

Résolution n°7 : créer les conditions en termes de régulation, de normalisation, de concurrence et d’infrastructure, pour que les systèmes numériques puissent être déployés, maîtrisés et finalement gouvernés, dans les entreprises et les administrations publiques, de manière agile et sans entrave excessive.

CIGR-9

 

A voir

g4-1-

Retard de la 4G, un rattrapage très à la française…!

Ne serait-il pas plus judicieux de viser sans plus attendre un futur qui devient pratiquement actuel…